Guide Pratique sur Investissement Crypto

Introduction

Laissez-moi vous raconter une histoire. Vous l’avez probablement déjà entendue, mais ça vaut le coup de l’entendre à nouveau.

Le 1er avril 1976, trois amis, Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne – forment une société appelée Apple Computer Inc. Wayne a obtenu une part de 10 % dans l’entreprise, et son rôle comprenait la supervision administrative, ainsi que la fourniture de « surveillance adulte » aux deux Steves qui étaient, alors, dans le début de la vingtaine.

Douze jours après la constitution de la société, Wayne a décidé de vendre ses capitaux propres dans la société parce que, contrairement aux deux autres, il avait des actifs qui pourraient être saisis par les créanciers en cas de faillite de l’entreprise. Alors, il a choisi la sécurité. Il a pris 800$ en échange de sa part de 10% et 1 500$ pour renoncer à toutes réclamations contre Apple. Le reste, comme on dit, est bien connu.

Retrouvons-nous maintenant 41 ans plus tard. Si Wayne avait conservé sa part de 10%, elle aurait été évaluée à plus de 75,5 milliards de dollars aujourd’hui. Aïe. Cependant: comme Wayne l’a dit dans plusieurs entrevues au fil des ans, il a pris la bonne décision basée sur l’information qui était à sa disposition à l’époque. Qui aurait pu prédire que les ordinateurs personnels deviendraient une chose si essentielle? Tout comme vous et moi pourrions être tentés de penser que c’était une erreur stupide de la part de Wayne, la vérité est que  beaucoup d’entre nous auraient probablement pris la même décision, basée sur le même ensemble d’informations disponibles à l’époque. Mais qu’est-ce que cela a à voir avec les crypto-monnaies?

Tout.

Vous voyez, tout comme l’information, ou l’absence de celle-ci, a informé la décision de Wayne, il va de même que la connaissance des crypto-monnaies a un impact sur les décisions des gens autour de cette nouvelle forme de monnaie. Qu’est-ce que c’est? Comment en obtenir? Ont-elles une valeur quelconque? Ont-elles un avenir? Devriez-vous vous impliquer ou tout simplement les ignorer? Les gens cherchent des réponses à des questions comme celles-ci et plus encore, dans l’espoir d’approfondir leur compréhension et décider quelle devrait être leur approche des crypto-monnaies.

Initialement considérées comme une mode passagère, les crypto-monnaies ont montré qu’elles sont là pour rester; elles sont la nouvelle forme d’argent qui remplace rapidement leur homologue traditionnel tel que nous le connaissons. Pour ceux qui les utilisent déjà activement, c’est assez cool. Pour ceux qui commencent à peine et ceux qui essaient encore de comprendre ce que sont les crypto-monnaies, tout le sujet peut être quelque peu intimidant. C’est pour ces gens que j’ai écrit ce livre.

Ici, je décompose et simplifie l’ensemble du concept de crypto-monnaies. Je passe en revue six exemples afin que le lecteur développe sa confiance d’en discuter, créant un point de départ à partir duquel il peut explorer davantage et, surtout, avoir un avantage que Wayne n’avait pas à l’époque: l’information.

Rien dans ce livre n’est conçu comme un conseil sur l’opportunité ou non d’acheter ou d’investir dans des crypto-monnaies – c’est votre travail. Votre travail consiste à recueillir l’information, à évaluer votre propre tolérance au risque et à prendre une décision financière éclairée, compte tenu de tous ces facteurs. Une partie du contenu est technique, mais j’ai fait de mon mieux pour le rendre facile à comprendre. Gardez à l’esprit, cependant, qu’un livre ne peut pas vous apprendre tout ce que vous devez savoir sur les crypto-monnaies, d’autant plus que nous avons tous différents niveaux de savoir-faire technologique. Et ne vous méprenez pas, la compréhension complète des crypto-monnaies exige un certain degré de connaissance technologique et de familiarité avec le sujet. Ainsi, même après avoir terminé ce livre, vous constaterez qu’il y a encore quelques aspects sur lesquels vous devrez vous renseigner. Heureusement, il y a Google. Mais pour la plupart, les éléments clés qui fourniront une solide compréhension fondamentale des crypto-monnaies ont été simplifiés pour vous.

Si vous ne voulez pas vous retrouver au dernier échelon de l’échelle économique et de la richesse, il est important d’apprendre en permanence et de rester au courant des tendances de l’époque. Ce livre vise à vous aider à faire les deux quand il s’agit de crypto-monnaies. Il fournit des informations pertinentes, car en fin de compte, l’information est le produit essentiel dont vous avez besoin pour vous engager avec des crypto-monnaies, soit comme un investissement ou tout simplement comme un moyen de transaction. J’espère que vous le trouverez utile tandis que vous explorez la transition des monnaies physiques aux monnaies numériques dans le monde d’aujourd’hui.

Chapitre 1: L’histoire des crypto-monnaies

Bitcoin, Litecoin,

Ethereum, Dash;

L’extraction des Cryptos,

Cela a depuis remplacé mon Cash

Tu te souviens de cette comptine de l’époque où on était petits? Non? Moi non plus. Je viens de l’inventer. Mais je me souviens de celle-ci:

Le roi était dans sa salle des coffres,

À compter son butin;

La reine était dans le salon,

À manger du miel et du pain.

Pourrait-il y avoir un rappel plus frappant de la façon dont le sens de l’argent a changé que la juxtaposition de ces deux rimes? Pensez-y un instant: il fut un temps où l’argent signifiait des pièces d’or – solides, brillantes, et pesantes. Imaginez avoir à trimballer une poche de pièces d’or chaque fois que vous aviez besoin d’aller faire du shopping. Pas étonnant que le roi avait besoin d’une «salle des coffres» juste pour compter son argent! Heureusement, il est venu à l’esprit de nos ancêtres que les choses n’avaient pas à être de cette façon, et nous avons donc évolué vers l’argent en papier.

Inventé par les Chinois, l’argent en papier est léger, plus facile à transporter, et a assez d’espace pour dire aux gens ce qu’ils ont besoin de savoir. «Les contrefacteurs seront décapités» proclamait le tout premier billet de monnaie; «In God We Trust» déclare son équivalent américain moderne. L’argent papier a connu un long et dominant règne, mais comme avec toutes choses dans la vie, un concurrent a finalement surgi: les paiements mobiles.

Avec les progrès de la technologie, ce n’était qu’une question de temps avant que l’argent ne devienne électronique. L’avènement des appareils électroniques, des services bancaires en ligne, etc. a permis d’effectuer des paiements virtuels sans détenir d’argent physique. Alors que le monde était encore en train de venir à bout de la virtualisation du paiement, boum! Une nouvelle forme de monnaie entre en scène: les crypto-monnaies.  Eh bien, non, pas tout à fait. Les crypto-monnaies n’étaient pas un événement soudain. Elles ont pris un long moment à venir, tout comme l’évolution de l’argent a pris beaucoup plus de temps que mon histoire très abrégée de l’argent ne le suggère.

Comme la plupart des services Internet, ce qui a commencé comme une idée très «niche» a grandi au point où l’utilisation des crypto-monnaies est devenue plus répandue parmi le grand public. De nouvelles crypto-monnaies sont fréquemment introduites et plus de gens que nous ne l’aurions jamais cru ont commencé à les utiliser.

Il existe de grandes différences entre les monnaies traditionnelles et les crypto-monnaies, ce qui confond les gens. Une crypto-monnaie est un moyen d’échange numérique créé et utilisé par des particuliers ou des groupes. La plupart ne sont pas réglementés par les gouvernements des États ou nationaux et sont donc considérés comme un autre moyen d’échange financier en dehors de la politique monétaire de l’État.

En utilisant des principes avancés en mathématiques et en ingénierie informatique, les développeurs ont construit des systèmes de code extrêmement complexes ou des protocoles cryptographiques qui sont pratiquement impossibles à briser. Ils utilisent ces protocoles pour chiffrer les transferts de données sensibles, ainsi que pour sécuriser leurs unités de transferts. Il est donc difficile d’attribuer les flux de fonds et les transactions à un utilisateur particulier, masquant ainsi leur identité.

Le Commencement

Bien avant même que le monde ne soit au courant de l’Internet, un Américain du nom de David Chaum travaillait déjà sur un moyen de protéger les utilisateurs de la surveillance d’Internet. Dans les années 1980, il a inventé un algorithme «aveuglant» qui permettait un échange d’informations sécurisé et inaltérable entre les parties, ce qui reste central pour les systèmes de cryptage web ‑ et les crypto-monnaies d’aujourd’hui.

À la fin des années 1980, Chaum a tenté de commercialiser le concept de crypto-monnaie – ou «argent aveugle» comme on l’appelait alors – et par conséquent a enrôlé une poignée de passionnés de crypto-monnaie. Il a déménagé aux Pays-Bas et a fondé DigiCash comme une société à but lucratif qui produisait des unités de monnaie sur la base de son algorithme aveuglant. DigiCash avait le monopole de l’approvisionnement, comme c’est le cas avec le monopole des banques centrales sur la monnaie traditionnelle. Et, tout comme c’est le cas avec Bitcoin et d’autres crypto-monnaies modernes, DigiCash est décentralisé puisqu’un tiers parti n’est pas tenu de stocker les fonds des clients.

À la fin des années 1990, un ingénieur logiciel bien établi, Wei Dai, a créé b-money, une architecture de monnaie virtuelle qui comprenait de nombreux attributs de base des crypto-monnaies d’aujourd’hui, comme la décentralisation et la protection complexe des utilisateurs anonymes. Malheureusement, le b-money n’a jamais vu la lumière du jour comme moyen d’échange, car il était probablement beaucoup trop en avance sur son temps.

Monnaies virtuelles pré-Bitcoin

Suite à l’utilisation de DigiCash, les gens ont commencé à investir et à mener des recherches sur l’utilisation d’autres médias électroniques pour des transactions financières, tels que PayPal – un service d’argent traditionnel en ligne qui facilite la réception et l’envoi de paiements de partout dans le monde. D’autres personnes ont commencé à imiter la monnaie DigiCash avec des monnaies telles que le WebMoney en Russie et E-Gold aux États-Unis – la monnaie virtuelle dominante à la fin des années 1990 et 2000. Cela a été principalement utilisé comme une plateforme numérique d’achat et de vente d’or, et a été contrôlé par une société basée en Floride du même nom. Les utilisateurs d’E-Gold avaient l’habitude d’envoyer leurs vieilles pièces de monnaie, bibelots et bijoux, aux entrepôts appartenant à E-Gold et, en retour, recevaient la quantité équivalente d’unités E-Gold dominées en onces d’or. Après avoir reçu ces unités de monnaie, les utilisateurs pouvaient ensuite les échanger avec d’autres clients, échanger les unités contre des dollars américains, ou les encaisser en échange d’or physique.

L’utilisation de l’E-Gold a atteint son apogée au milieu des années 2000; des millions de personnes détenaient des comptes actifs auprès de l’entreprise qui traitait des milliards de dollars de transactions chaque année. Cependant, en raison des faibles protocoles de sécurité de la monnaie, celle-ci est devenue une cible facile pour les escrocs et les pirates, ce qui a rendu les clients vulnérables à la perte financière dans le cas d’une cyber-attaque.  Au cours de cette période, la plupart des activités menées avec la monnaie ont été jugées risquées et, comme elle avait des politiques de conformité légale laxistes, elle s’est fait connaître pour son utilisation dans les systèmes de Ponzi à petite échelle et les opérations de blanchiment d’argent. En particulier, les activités d’un site Web appelé Shadowcrew – un forum pour les criminels qui ont échangé des numéros de cartes de crédit et de débit volées – ont bientôt attiré l’attention des services secrets américains qui ont lancé une opération d’infiltration. Ils ont rapidement découvert qu’E-Gold était l’une des méthodes préférées des cardeurs de transfert d’argent, car cela permettait aux utilisateurs d’ouvrir anonymement des comptes et de transférer des fonds n’importe où dans le monde. La plateforme a commencé à faire face à des pressions juridiques et a cessé ses activités en 2009; à ce moment-là, une nouvelle monnaie numérique a été introduite: le Bitcoin.

La naissance du Bitcoin

La plupart des gens considèrent le Bitcoin comme la première crypto-monnaie moderne conçue pour servir dans des opérations qui exigeaient l’anonymat des utilisateurs, la tenue de dossiers par le biais d’une blockchain, un contrôle décentralisé et une rareté intégrée. À ce stade, nous avons besoin d’un arrêt au stand pour définir certains des termes qui seront à venir dans ce document.

  1. L’extraction est l’une des technologies uniques par lesquelles les crypto-monnaies fonctionnent. Il s’agit d’ajouter des enregistrements de transactions au registre public des transactions passées d’une crypto-monnaie. Littéralement, l’extraction, c’est comme creuser dans l’algorithme d’un réseau pour le Bitcoin ou une autre crypto-monnaie. Voici comment cela fonctionne: les extracteurs utilisent des ordinateurs pour résoudre des problèmes mathématiques (algorithmes, pas arithmétiques). Ces algorithmes, lorsqu’ils sont résolus, ajoutent plus de crypto-monnaie au réseau et les mineurs reçoivent une récompense pour leur effort. L’objectif principal du service est d’effectuer un processus de vérification qui garantit que les transactions sont cohérentes, complètes et ne peuvent pas être modifiées.
  2. Les blocs sont des fichiers où les données liées au réseau d’une crypto-monnaie sont enregistrées en permanence. Un bloc enregistre les transactions les plus récentes qui n’ont pas encore été entrées dans des blocs antérieurs. Ainsi, un bloc est comme une page d’un grand livre.
  3. Une blockchain est le registre d’une crypto-monnaie des transactions passées qui sert à confirmer les transactions au reste du réseau comme ayant eu lieu. C’est ce qu’on appelle la blockchain parce que, eh bien, c’est une chaîne de blocs; chaque bloc est créé à l’aide d’un algorithme spécial reliant chaque blockchain à l’autre. Les extracteurs résolvent les algorithmes en trouvant un hash (un puzzle cryptologique) qui relie le nouveau bloc avec l’ancien bloc. Ainsi, une blockchain est une collection infinie de blocs reliés par cryptographie.

J’approfondirai la signification de ces termes et j’en discuterai plus en détail tout au long du livre. Maintenant, revenons-en là où nous nous étions laissés.

Bien que le Bitcoin soit entré en jeu en 2009, il a d’abord été décrit en 2008 par Satoshi Nakamoto, le pseudonyme de la personne ou le groupe qui a introduit la monnaie.

Le Bitcoin a été publié pour la première fois le 9 janvier 2009 sous la forme de Bitcoin 0.1. Les partisans enthousiastes de la monnaie numérique ont commencé à exploiter et à échanger la monnaie. Seuls Windows 2000, Windows XP et Windows NT peuvent prendre en charge le Bitcoin des versions 0.1.0 à 0.1.5. Immédiatement après la publication de la première version du Bitcoin au public, Nakamoto a continué à corriger les différentes erreurs de nœud et de communication réseau qui existaient dans la version et a également travaillé avec plusieurs associés sur l’amélioration de la convivialité pour les clients. Par exemple, la version suivante a empêché quelqu’un d’entrer sa propre adresse dans le carnet d’adresses et a également inclus du texte pour expliquer les détails de la transaction pour les pièces qui ont été générées.

Près d’un an après l’introduction du Bitcoin au public, le Bitcoin 0.2 a été publié en Décembre 2009 et il a accueilli le Système d’Exploitation Linux (OS). La communauté à cette époque était devenue une participante active au développement de la monnaie. En plus de cela, la nouvelle version avait la possibilité d’utiliser plusieurs processeurs dans la génération de blocs. Avant cette version, on ne pouvait utiliser qu’un seul thread, cependant, avec la nouvelle version, avoir un duo ou quad core doublerait ou quadruplerait la production respectivement. Un autre grand bond a été la création de JSON RPC API, un format d’échange de données léger qui peut représenter des nombres, des chaînes, des séquences de valeurs commandées et des collections de paires nom/valeur qui ont permis à des services tiers de communiquer avec le réseau et la blockchain.

À cette époque, seul un petit groupe qui faisait partie des premiers développeurs connaissait le Bitcoin. En Novembre 2009, un forum a été créé sur Bitcoin.org et a agi comme le précurseur du Bitcoin Talk d’aujourd’hui. Ce forum a amené la popularité de la monnaie à de plus grands sommets. Au fur et à mesure que la communauté en ligne grandissait, les idées ont été rapidement conceptualisées et mises en œuvre par de nombreuses équipes, tout au long de diverses versions.

Avec cet engagement public accru, la monnaie a commencé non seulement à recevoir des éloges, mais aussi des critiques pour les divers défauts constatés lorsque les principes d’exploitation de Bitcoin ont été analysés. Dans le même temps, le concept de frais de transaction a été reconnu et les individus ont commencé à discuter de l’idée du Bitcoin comme étant traçable. Une autre version du Bitcoin, 0.3, a été introduite en Juillet 2010 en dépit de la croissance du nombre de personnes utilisant la monnaie. Ce développement a causé un problème concernant l’extraction; elle est devenue de plus en plus difficile, même s’il était possible d’utiliser les capacités de calcul d’un processeur graphique d’un ordinateur pour extraire.  Deux semaines à peine après la sortie, ArtForz, figure légendaire de la communauté des cryptos, a fait bouger les choses. ArtForz est dit être brusquement apparu de nulle part et en même temps posséder une quantité incroyable de connaissances pratiques sur la façon de modifier les performances matérielles d’extraction. Il est venu sur la scène et a été en mesure de générer son bloc Bitcoin dans les six jours, une réalisation impressionnante. 

Le 6 août 2010, une vulnérabilité majeure a été découverte dans le protocole Bitcoin. La vérification des transactions n’était pas été effectuée correctement avant de les inclure dans la blockchain. Ce problème a conduit les utilisateurs à contourner la restriction économique imposée à Bitcoin. Le problème engendré par un tel contournement était évident – les utilisateurs seraient en mesure de créer des nombres indéfinis de Bitcoin. Quelques-uns ont remarqué la faille, et le 15 août, la vulnérabilité a été exploitée.  184 milliards de Bitcoin ont été générés dans une transaction et envoyés à deux adresses qui existaient dans le réseau! Plusieurs heures après les transactions, les transferts ont été notés et supprimés de la blockchain. Cela a été fait seulement après l’ajustement et le forking du réseau vers une version mise à jour du protocole Bitcoin. Le forking se réfère à la division du code source en différentes directions de développement, ce qui signifie qu’une version distincte d’un programme est développée. Dans l’histoire du Bitcoin, c’était le seul défaut de sécurité majeur qui a été trouvé et exploité.

Au fil du temps, les extracteurs rivalisaient pour avoir une part de l’offre limitée de blocs. Les extracteurs se sont vite rendu compte qu’ils pouvaient travailler pendant des mois et ne pas être récompensés pour leurs efforts, ce qui en a découragé plus d’un. Bientôt cependant, ils ont eu une idée afin de résoudre la variance dans leur revenu. La solution qu’ils ont trouvée était l’extraction commune, une approche où plusieurs clients contribuent à la génération d’un bloc, puis divisent la récompense du bloc en fonction de la puissance de traitement fournie.

Le 27 novembre 2010, le groupe Slush, qui était le nom de la première Extraction Commune Bitcoin (BPM), a vu le jour. L’extraction commune fonctionnait selon la stratégie de partage des revenus, mais la méthode s’est avérée vulnérable à la tricherie. Avec le temps, l’idée de l’extraction en tant que groupe a évolué, même si la stratégie restait la même. En Décembre de la même année, un utilisateur connu sous le nom doublec a compilé le Bitcoin destiné à l’ordinateur mobile Nokia N900 et le lendemain, il a reçu 0.42 Bitcoin qui lui a été envoyé par un utilisateur connu sous le nom ribuck. Il s’agissait de la première transaction Bitcoin peer‑to‑peer à être enregistrée. 

La première expérience

À la fin de 2010, Nakamoto a publié sa version finale de la monnaie, le Bitcoin 0.3.9, et a décidé de quitter le projet complètement. Le départ du créateur de Bitcoin n’a pas eu d’impact considérable sur la circulation et le développement de la monnaie, puisque la communauté a volontairement accepté ces responsabilités. Afin d’améliorer l’efficacité des communications au sein de la communauté Bitcoin, la Proposition d’Amélioration Bitcoin (BIP) a été introduite. Comme le Bitcoin n’a pas de structure de gouvernance formelle, c’est devenu la méthode standard de communication des différentes idées générées.

À ce moment-là, de nombreuses idées ont commencé à émerger sur les différentes façons dont les gens pourraient améliorer le Bitcoin. Cependant, toutes ces idées n’ont pas pu être mises en œuvre dans les différentes mises à jour, de sorte que les gens ont commencé à mener leurs propres projets individuels. La première idée qui a été intégrée dans la mise à jour du Bitcoin a été celle qui a nécessité de lier le Bitcoin aux serveurs DNS (système de noms de domaine). Cette idée a conduit au développement du Namecoin. Suite à ce développement, les développeurs ont commencé à expérimenter avec la maturité, la récompense de bloc, le temps de bloc, et d’autres paramètres de la monnaie, ce qui a abouti à la création de monnaies comme le SolidCoin, GeistGeld, et iXcoin, entre autres.

 Comme nous l’avons mentionné précédemment, avec la sortie de chaque nouvelle version, l’extraction devenait plus difficile. Avec la difficulté accrue dans l’extraction du Bitcoin, les gens ont commencé à migrer vers l’utilisation des fermes GPU et FPGA. (Le GPU, ou unité de traitement graphique, fait partie du système de rendu vidéo d’un ordinateur. Il rend des graphiques 3D et des effets visuels, de sorte que le CPU (unité de traitement central) n’a pas à le faire. Le CPU se concentre plutôt sur son travail d’exécution du logiciel chargé sur l’ordinateur. Les FPGA, d’autre part, sont des circuits reconfigurables qui, comme les blocs Lego, peuvent être mis en place pour former différents objets, c’est-à-dire qu’ils peuvent être utilisés pour construire presque n’importe quel circuit numérique).

Le public s’est également inquiété des erreurs qui étaient présentes dans SHA256, l’algorithme cryptographique qui crée des empreintes de messages. (Les SHAs sont utilisés dans diverses applications liées à la sécurité de l’information). En réponse, les développeurs et les individus ont commencé à mener des expériences qui pourraient corriger les défauts. La première pièce qui a abandonné le SHA256 était une crypto-monnaie appelée Tenebrix, qui avait une solide résistance GPU. La monnaie a été développée sur un algorithme qui est apparu comme une fonction de mot de passe-gen, bien qu’elle ne soit jamais devenue bien connue du public. Litecoin a été la prochaine crypto-monnaie à être introduite, et elle a été accueillie avec enthousiasme par la communauté de la crypto-monnaie. Litecoin est à Bitcoin ce que l’argent est à l’or. Les gens l’ont adoptée beaucoup mieux que Tenebrix, qui avait une pré-mine. (Une pré-mine est lorsqu’un développeur alloue un certain montant de crédit en devises à une adresse particulière avant de publier le code source à la communauté ouverte, une pratique considérée comme injuste par certains). Le Litecoin a conduit à l’abandon du GPU utilisé pour l’extraction du Bitcoin, plus cher, et a permis aux gens de commencer à utiliser le CPU.

Un nouveau principe connu sous le nom de proof-of-stake a été introduit à l’été 2011, dans le but de lutter contre la répartition inégale du pouvoir de vote. Avec ce principe, l’acceptation du vote d’une personne devait être acceptée en fonction du nombre de Bitcoin qu’une partie prenante possède et devait être prouvée à l’aide de ses clés privées. Cela était différent du principe précédent où le vote d’une personne était accepté en fonction de son historique de transaction, et qui pouvait être prouvé par la part des ressources informatiques qu’elle pouvait mettre à disposition dans le réseau. Un an après l’introduction de ce nouveau principe, le Peercoin a été introduit, un hybride qui utilisait à la fois les principes du proof-ofstake et du proof-of-work‑.

Entre 2011 et 2012, il y a eu plusieurs évolutions rapides dans le monde des crypto-monnaies, y compris son expansion dans le monde mobile. Le Bitcoin mobile, la première application Bitcoin pour iPad, a été développée en juillet 2011 par Intervex Digital. En août 2011, le premier pool décentralisé P2Pool a été introduit, en plus d’une analyse sérieuse de l’anonymat qui existait dans le système Bitcoin. La première blanchisserie Bitcoin a été menée par Mike Gogulski. C’est également en 2011 que Ripple, une autre crypto-monnaie, a été acceptée par la communauté. Ripple avait d’abord été introduite en 2004 sur le marché des devises numériques par Ryan Fugger, un développeur basé à Vancouver. Il a commencé à la construire en 2005 comme un service financier qui pourrait fournir des paiements sûrs aux membres de la communauté de la monnaie numérique, par le biais d’un réseau mondial. Les individus ont commencé à se rendre compte que la monnaie pouvait agir comme un moyen d’échange financier qui permettrait de résoudre les écarts qui étaient présents dans les crypto-monnaies.

La même année, Jed McCaleb a commencé à travailler sur un système de monnaie numérique qui pourrait aider à la vérification des transactions par consensus entre les membres du réseau, au lieu d’utiliser le processus d’extraction associé à Bitcoin. Un autre développement important à la fin de cette année a été quand Alan Reiner a publié le BIP 0010 Multi-signature Transaction Distribution (multi-sig), ce qui signifiait que plus d’une clé était nécessaire pour autoriser une transaction Bitcoin. Cette proposition a été mise en œuvre et essayée dans les anciennes versions du logiciel Bitcoin qui était utilisées dans la signature de transactions dans le portefeuille hors ligne. Les multi-sigs ont été introduits dans le système Bitcoin le 30 mars 2012.

L’utilisation des crypto-monnaies dans le crime

Ce fut une opération majeure conduite par le FBI et la couverture incessante par de multiples chaînes d’information qui ont d’abord apporté le nom «Bitcoin» à la bouche de la plupart des gens à travers le monde. Ils l’avaient probablement entendu de temps en temps, mais je ne pense pas que j’aurais tort si je disais que peu de gens savaient réellement ce que c’était. Avec Bitcoin, un autre nom est entré dans notre conscience collective à la suite de cette opération du FBI: Silk Road.

Silk Road était la sombre plate-forme de trafic de drogue illégale, cachée au fond du ventre du dark web, gardée hors de la vue du public grâce à l’utilisation de l’outil d’anonymisation Tor. Elle a été lancée en Février 2011 et il a prospéré principalement parce que l’anonymat du dark web a servi de bouclier protecteur pour l’identité des acheteurs, des vendeurs et des administrateurs du site. Les paiements étaient effectués en Bitcoin parce qu’ils étaient pratiquement introuvables. On croit que des milliards de dollars de transactions ont été effectuées en Bitcoin via ce site.  Plus de 34 millions de dollars en Bitcoin ont été saisis dans le raid contre le pseudonyme Dread Pirate Roberts, le cerveau derrière Silk Road. On a dit que c’était sa commission du commerce illégal. Dread Pirate Roberts s’est plus tard avéré être un étudiant en physique de 29 ans de l’Université du Texas nommé Ross Ulbricht. Ainsi, lorsque le FBI a fait tomber Silk Road, le Bitcoin a été inévitablement entraîné dans la lutte. Le procès d’Ulbricht pour ses infractions de trafic de stupéfiants et de blanchiment d’argent portait autant sur le statut du Bitcoin en tant que monnaie que sur l’illégalité des actions d’Ulbricht.  Il a par la suite été reconnu coupable et purge actuellement une peine d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

Sans surprise, étant donné combien lucrative elle avait été, il y a eu plusieurs autres tentatives de rouvrir Silk Road, mais le FBI continue de la fermer. Plus récemment, AlphaBay, le successeur de facto de Silk Road, a fait la manchette des nouvelles quand il a été fermé en Juillet 2017. Lancé en 2014, il était dix fois plus grand que Silk Road au moment où il a été fermé, avec plus de 400 000 utilisateurs et entre 600 000 $ et 800 000 $ en transactions par jour. La plupart de celles-ci étaient en Bitcoin, mais le site acceptait également le Ethereum, une autre crypto-monnaie que nous allons explorer plus tard.

Avec la grande publicité générée par ces cas, il n’est pas étonnant que les gens qui ne comprennent pas les crypto-monnaies puissent encore les associer à des activités illégales. Mais comme le reste de ce livre le démontrera, ces monnaies sont devenues plus courantes et ont acquis une légitimité dans le monde des entreprises légitimes.

Avantages des crypto-monnaies

Économie de coûts: L’un des avantages des crypto-monnaies est qu’il n’y a pas de frais de transaction requis pour un échange. À l’heure actuelle, les extracteurs sont généralement payés par le réseau pour leur travail et donc les utilisateurs ne sont pas facturés pour des frais. La seule taxe qui peut survenir dans l’utilisation des crypto-monnaies est l’engagement avec des services tiers tels que Coinbase, qui créent et maintiennent des portefeuilles Bitcoin où les utilisateurs peuvent stocker leurs crypto-monnaies avant leur utilisation. Ces portefeuilles agissent d’une manière similaire à PayPal en stockant les devises, et ils peuvent facturer une petite taxe. 

Rareté intégrée: Beaucoup de crypto-monnaies actuelles sont créées de telle sorte qu’elles soient rares. Le code source à partir duquel ces crypto-monnaies sont créées limite le nombre d’unités qui peuvent exister à tout moment. Cela rend les crypto-monnaies précieuses en raison de leur rareté, quelque chose de rare dans les monnaies conventionnelles. La rareté contribue également à protéger la monnaie de l’inflation et donc à assurer sa valeur.

Règlement immédiat: avec l’achat de biens immobiliers, plusieurs tiers sont généralement impliqués, ce qui peut entraîner le paiement de frais et des retards. L’utilisation des blockchains de crypto-monnaie peut être comparée à une grande base de données sur les droits de propriété où les contrats peuvent être appliqués ou formulés d’une manière qui exclut l’approbation d’un tiers. Cela ne prend généralement qu’une fraction du temps et des dépenses requis par les méthodes traditionnelles de transfert d’actifs.

Prévention du vol d’identité: Lorsque les gens utilisent des cartes de crédit pour acheter des produits d’un commerçant, ils sont généralement obligés de leur donner la ligne de crédit complète, même dans les cas de petits achats. Ces cartes de crédit fonctionnent selon le principe de traction, où le magasin tire le montant nécessaire du compte. Contrairement aux crypto-monnaies, qui utilisent le mécanisme push, par lequel l’acheteur envoie uniquement le montant qu’il veut au commerçant, sans donner d’informations supplémentaires. Cela protège les utilisateurs contre le vol d’identité.

Diminution des obstacles et des coûts pour les transactions internationales: Les crypto-monnaies n’ont pas de frontières régionales comme en ont les monnaies traditionnelles. Cela permet d’éliminer les divers obstacles et coûts qui peuvent exister dans les transferts internationaux. Les utilisateurs peuvent transférer des montants à n’importe quel destinataire, n’importe où dans le monde, gratuitement. Il s’agit d’un grand avantage, étant donné que les monnaies traditionnelles peuvent facturer des frais totalisant jusqu’à 15% du montant envoyé. Avec l’aspect d’économie des coûts des crypto-monnaies, elles sont considérées comme la voie de l’avenir.

Inconvénients des crypto-monnaies

Absence de réglementation: L’un des plus grands inconvénients associés à l’utilisation des crypto-monnaies est leur utilisation dans des activités illégales, car elles ne sont pas facilement traçables. Le Bitcoin, par exemple, était la principale monnaie qui a été utilisée dans l’achat de drogues illégales sur Silk Road et sur AlphaBay avant qu’ils ne soient fermés.

Évasion fiscale: L’utilisation des crypto-monnaies a attiré de nombreux fraudeurs fiscaux, en particulier dans les pays où même les personnes utilisant des crypto-monnaies sont tenues par la loi de payer des impôts, comme aux États-Unis. En raison de la capacité des gens à utiliser de faux noms en ligne, certains utilisent des noms autres que ceux enregistrés sur leur W-2 (formulaire d’impôt IRS), ce qui leur permet d’échapper à l’impôt. Les opposants aux crypto-monnaies font valoir que son utilisation conduira à une évasion fiscale accrue, ce qui entraînera à son tour un décalage dans l’économie d’un pays.

Avec notre compréhension générale de l’histoire des crypto-monnaies, le Bitcoin, Litecoin, Ethereum, Augur, Ripple et Dash seront examinés plus en détail dans les chapitres qui suivent.

Références

Australian Associated Press. (2014, 10 Avril). Bitcoin firms dumped by National Australia Bank as “too risky.” Extrait du site du Guardian: https://www.theguardian.com/world/2014/apr/10/bitcoin-dumped-by-national-australia-bank-as-too-risky

Bitcoinweb Hosting. (2017). History of Bitcoin. Extrait du site web Bitcoinweb Hosting: http://historyofbitcoin.org/

Bitcoin Wiki, Pooled Mining. Extrait du site web: https://en.bitcoin.it/wiki/Pooled_mining

Chavez-Dreyfuss, G., & Connor, M. (2014, 28 Août). Bitcoin shows staying power as online merchants chase digital sparkle. Extrait du site web: https://www.reuters.com/article/2014/08/28/us-usa-bitcoin-retailers-analysis-idUSKBN0GS0AG20140828

Clarke, J. B. (2015, 15 Octobre). Provisions: Privacy Preserving proof of solvency for Bitcoin exchange. Extrait de l’Association Internationale pour la Recherche Cryptologique: https://eprint.iacr.org/2015/1008.pdf

CNN tech (2017). What is Bitcoin. Extrait du site de CNN: http://money.cnn.com/infographic/technology/what-is-bitcoin/

Dougherty, C. (2013, Décembre 05). Bankers Balking at Bitcoin in U.S. as Real-World Obstacles Mount. Extrait du site Bloomberg: https://www.bloomberg.com/news/2013-12-05/bitcoin-skepticism-by-bankers-from-china-to-u-s-hinders-growth.html

Durden, T. (2017, 23 juin). Is Bitcoin Money? Extrait du site Zero Hedge: www.zerohedge.com/news/2017-06-22/bitcoin-money

Griffith, K. (2014, 16 Avril). A Quick History of Cryptocurrencies BBTC — Before Bitcoin. Extrait de bitcoinmagazine.com: https://bitcoinmagazine.com/articles/quick-history-cryptocurrencies-bbtc-bitcoin-1397682630/

Hill, K. (2013, Décembre 05). Bitcoin Valued At $1300 By Bank of America Analysts. Extrait du site Web de Forbes: http://www.forbes.com/sites/kashmirhill/2013/12/05/bank-of-america-analysts-say-Bitcoin-value-is-1300/

Knight, W. (2017, 18 Avril). The Technology Behind Bitcoin Is Shaking Up Much More Than Money. Extrait de MIT Technology Review: https://www.technologyreview.com/s/604148/the-technology-behind-bitcoin-is-shaking-up-much-more-than-money/

Martucci, B. (2016). What Is Cryptocurrency – How It Works, History & Bitcoin Alternatives. Extrait de moneycrashers.com: http://www.moneycrashers.com/cryptocurrency-history-bitcoin-alternatives/

Pita, P. (2017, 15 Mai). Cryptocurrency – Pros and Cons of Each. Extrait de Virtual Reality Times: http://virtualrealitytimes.com/2017/05/15/cryptocurrency-pros-and-cons-of-each/

Rosic, A. (2016, 28 Juin). 5 Benefits of Cryptocurrency: A New Economy For The Future. Extrait de decentralize.today: https://decentralize.today/5-benefits-of-cryptocurrency-a-new-economy-for-the-future-925747434103

Sparkes M. (March 2015) US auctions 50,000 Bitcoin seized from Silk Road. Récupéré de http://www.telegraph.co.uk/technology/news/11451379/US-auctions-50000-Bitcoin-seized-from-Silk-Road.html

Chapitre 2: Bitcoin

Il s’agit d’une transaction qui sera probablement à jamais connue comme l’une des, euh!, pas les plus intelligentes du siècle. En mai 2010, un programmeur du nom de Laslo Hanyecz, qui était membre du forum de discussion Bitcoin, a offert 10 000 Bitcoin pour que quelqu’un lui commande une pizza chez Papa John’s. Ce nombre de Bitcoin est aujourd’hui évalué à plus de 6 millions de dollars! C’est une pizza assez chère. On ne peut pas blâmer Laslo. Au moment de la transaction, ce nombre de Bitcoin valait 25 $US. Mais imaginez s’il avait gardé tous ces Bitcoin! Il aurait pu acheter des pizzas pour ses amis tous les jours pour le reste de sa vie. La communauté Bitcoin commémore cette transaction le 22 mai de chaque année comme le Bitcoin Pizza Day. Cette histoire montre l’énorme croissance de valeur qui est arrivée à Bitcoin. Mais comment est-ce arrivé? Comment est-il devenu si populaire? Revenons un peu en arrière.

De toutes les crypto-monnaies, le Bitcoin est, sans aucun doute, la plus populaire. Il a gagné en notoriété depuis sa création en 2009, et est maintenant connu dans le monde entier, même si la plupart des gens ne savent pas comment l’extraire, l’utiliser ou en profiter. Comme mentionné précédemment, la véritable identité du créateur de Bitcoin n’est pas encore révélée, mais son créateur est connu sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto. La création du Bitcoin a suivi les idées contenues dans un livre blanc écrit par Nakamoto. Intitulé «Bitcoin; A peer to peer electronic cash system», publié le 31 octobre 2008 dans ce qui était connu sous le nom de Cryptography Mailing List. Suite à cette idée, un code open source a été créé et a été révélé au public en janvier 2009. Dans la même année, le premier bloc de Bitcoin a été libéré et surnommé «Genèse». Cette étape a permis le premier processus d’extraction de Bitcoin. Dans le même mois, la première transaction Bitcoin a eu lieu entre le créateur du Bitcoin et un certain Hal Finney, qui a ensuite été identifié comme un développeur et un activiste de cryptographie.

En récompense du téléchargement de l’application sur laquelle le  Bitcoin opérait, Finney a reçu 10 Bitcoin. Après l’extraction du premier bloc, qui a été évalué à 50 Bitcoin, la popularité du Bitcoin a commencé à croître. Il a été dit que son créateur, Nakamoto, a été en mesure d’extraire près d’un million de Bitcoin avant de cesser d’être impliqué dans la monnaie. Gavin Andersen a repris l’administration du Bitcoin et est devenu le premier développeur de la Fondation Bitcoin.

En octobre 2009, la monnaie Bitcoin a été évaluée de la même manière que les monnaies traditionnelles précédentes. L’évaluation a créé les nouvelles normes de liberté qui ont placé la valeur d’un dollar à 1.309 Bitcoin. La valeur de la première transaction Bitcoin commune a fait l’objet de négociations sur certains des forums traitant des questions sur le Bitcoin.

Qu’y a-t-il d’unique dans cette monnaie?

Vous vous souvenez de la blockchain? Voici plus d’informations à ce sujet. Comme indiqué précédemment, une blockchain est une forme de grand livre public qui est utilisé dans l’enregistrement de toutes les transactions Bitcoin qui ont lieu. Cette technologie a été reconnue pour sa capacité à surmonter certains des principaux défis auxquels est confrontée la conduite de transactions dans la société. L’idée principale derrière le fonctionnement de la technologie blockchain est qu’elle ne nécessite pas un régulateur central, et divers accords peuvent être établis sans un régulateur tiers. Le réseau informatique est composé de nœuds de communication qui permettent le fonctionnement du réseau Bitcoin. Ces nœuds sont à la base des transactions Bitcoin. Comme l’argent traditionnel, qui dispose d’une unité centrale de dépôt, cette technologie permet la diffusion de toutes les transactions Bitcoin. Les nœuds permettent une validation et une vérification faciles en créant un registre de toutes les transactions effectuées. L’entretien du registre se fait également par les nœuds de communication. Les calculs qui sont effectués permettent la génération de plus de Bitcoin afin d’être utilisés dans des transactions futures.

       La technologie blockchain est appliquée dans de nombreux domaines aujourd’hui. Par exemple, l’industrie du diamant adopte actuellement l’utilisation de la technologie blockchain dans le but de distinguer la légitimité des sources de diamants afin d’éviter les diamants de conflit et les transactions frauduleuses de diamants. Un examen attentif des données de la blockchain fournie permet d’identifier les transactions de diamants frauduleuses. Les accords de négociation de carbone et la sécurité des dossiers de santé numériques sont d’autres domaines qui envisagent l’utilisation de la technologie blockchain.

       La technologie blockchain est confrontée à un défi en raison de sa nature complexe et des questions qui ont été soulevées autour de sa sécurité. L’Hyperledger, un effort de collaboration opensource ‑ créé pour faire progresser les technologies de blockchain intersectorielles, a été introduit par la fondation Linux pour répondre à certaines de ces préoccupations.

Afin de garantir la sécurité du Bitcoin, le système dispose d’un réseau de proof-of-work qui exige que les extracteurs soient en mesure d’identifier un numéro de clé spécial. L’identification de ce nombre est un processus long et mouvementé qui exige beaucoup de ressources, mais aussi du temps. Cela signifie donc que les programmeurs qui effectuent l’extraction de données doivent passer par beaucoup de procédures pour obtenir la clé spéciale et obtenir la récompense. Le bloc d’enchaînement et le système de proof-of‑work font qu’il est très difficile pour quiconque d’essayer de modifier le Bitcoin.

Dans un passé récent, il y a eu des luttes internes dans la communauté Bitcoin dans le but d’acquérir un contrôle central du commerce, et en particulier autour de la question de déplacer de l’argent rapidement et à moindre coût. En conséquence, la communauté Bitcoin s’est divisée en deux factions, chacune en faveur de deux solutions différentes et «mutuellement incompatibles tout en s’accusant mutuellement d’incompétence, de conspiration, d’auto-agrandissement et d’être généralement le diable». Les conflits qui ont surgi ont considérablement miné la monnaie et accru sa volatilité. 

Le 1er août 2017, la monnaie s’est scindée en Bitcoin et Bitcoin Cash, une crypto-monnaie alternative, dans une scission en chaîne qui était prévue depuis des mois. La scission, appelée «hard fork», a vu les créateurs lancer un logiciel complètement nouveau qui permet huit fois le nombre de transactions par bloc, ce qui signifie que Bitcoin Cash peut traiter les transactions plus rapidement. Toute personne propriétaire de Bitcoin sera également propriétaire du même nombre d’unités Bitcoin Cash. Cependant, le Bitcoin Cash ne vaut pas la même chose que le Bitcoin. Au moment d’écrire ces lignes, une unité de Bitcoin Cash est évaluée à environ 540 $US, tandis qu’un Bitcoin vaut plus de 4 300 $US.

Portefeuilles Bitcoin

Un système de portefeuille numérique est appliqué en ce qui concerne le stockage du Bitcoin. Le but principal du portefeuille est de stocker les informations nécessaires avec lesquelles une personne peut effectuer des transactions dans la devise. La création du porte-monnaie a été un moyen d’assurer un environnement convivial. C’est parce que, bien que le Bitcoin peut être stocké et détenu dans des portefeuilles, il est essentiellement inséparable du grand livre blockchain. Ainsi, le portefeuille stocke les informations d’identification numériques pour les avoirs en Bitcoin d’un individu et lui permet d’y accéder et de les dépenser au besoin, tout en restant une partie de la blockchain. L’utilisation du portefeuille a créé une technologie unique qui permet l’utilisation de la cryptographie à clé publique. Cela signifie que le système de cryptage contient deux clés principales, l’une qui est publique et l’autre privée. On accède au portefeuille avec ces deux principales clés.

Les principaux types de portefeuilles sont les logiciels et en ligne. Des portefeuilles logiciels ont été créés dans le but de se connecter au réseau et de promouvoir la possibilité de dépenser en Bitcoin. Les portefeuilles logiciels sont divisés en deux catégories principales qui permettent l’accès à la monnaie pour les dépenses, à savoir les clients complets et les clients légers.

Les portefeuilles en ligne ont une fonctionnalité un peu similaire à celle des portefeuilles logiciels, mais sont plus faciles à utiliser. Avec les portefeuilles en ligne, les informations d’identification sont stockées en ligne, contrairement au portefeuille logiciel, où elles sont principalement stockées sur le matériel du réseau technologique Bitcoin. Les portefeuilles en ligne sont basés uniquement sur la confiance dans le fournisseur de services de portefeuille. Si la sécurité du fournisseur de services de stockage en ligne est violée, eh bien, vous pourriez perdre une grande quantité de Bitcoin et, par le fait-même, d’argent.  Mt. Gox, qui était auparavant l’un des plus grands échangeurs de Bitcoin, a fait face à une telle violation en 2011.

Décrit comme un exemple imposant d’entrepreneurisme renégat, Mt.Gox, basé à Tokyo, dominait le domaine de l’échange de Bitcoin. En 2014, l’entreprise a fait faillite après avoir été piraté. Au total, elle a perdu 460 millions de dollars américains de l’argent de ses clients. Bien qu’il ait été constaté plus tard que l’entreprise elle-même était mal gérée et affaiblie par l’inexpérience, Mt. Gox est une mise en garde de ce qui pourrait arriver à n’importe quelle entreprise.

Je dois souligner que les portefeuilles peuvent également être de nature physique, permettant aux utilisateurs de dépenser le Bitcoin hors ligne. Les portefeuilles physiques contiennent un Bitcoin physique, qui fonctionne comme un instrument porteur qui peut être utilisé pour stocker le Bitcoin plus sécuritairement ou pour le commerce hors ligne. Un physique contient l’adresse publique de la pièce et une clé privée cachée. Parfois, les portefeuilles physiques ont des informations d’identification qui sont imprimées sur le métal.

Pourquoi les gens pourraient-ils investir dans le Bitcoin?

Le Bitcoin a récemment été adopté comme une forme d’investissement. Les investisseurs ont acheté le Bitcoin pour se protéger contre l’augmentation des taux d’inflation. L’événement le plus notable de tous les temps a été lors de la crise financière à Chypre en 2012 et 2013. L’achat de Bitcoin a augmenté de façon spectaculaire, car les gens craignaient que leurs comptes d’épargne puissent être confisqués.

Les fonds Bitcoin sont une autre façon par laquelle les gens investissent dans le Bitcoin; si vous êtes riche, vous pourriez également devenir un capital-risqueur Bitcoin. L’un des noms les plus connus à avoir pris cette voie est Peter Thiel, l’un des fondateurs et ancien PDG de PayPal qui, en 2002, a rendu la société publique. Lui et certains de ses associés ont investi 3 millions de dollars dans Bitpay, finançant l’infrastructure Bitcoin, y compris la création d’entreprises qui sont des fournisseurs de services dans le secteur Bitcoin.

Comme la plupart des devises et même des produits sur le marché, la valeur du Bitcoin a fluctué depuis sa création. Cette volatilité a été principalement associée aux changements économiques et aux questions qui ont parfois été soulevées au sujet de la sécurité du Bitcoin. En 2016, le Wall Street Journal rapportait que le prix du Bitcoin devenait plus stable que celui de l’or. En 2017, le prix d’un Bitcoin avait dépassé le prix d’une once d’or, et vaut maintenant trois fois sa valeur. En regardant la croissance du marché dans un passé récent, et en supposant que cette tendance devait se poursuivre (grande hypothèse); ce ne serait pas une mauvaise décision d’adopter cette forme d’investissement pour diversifier votre portefeuille. Vous vous souvenez de la pizza à 6 millions de dollars? Il semble que l’investissement dans le Bitcoin fonctionne mieux si la monnaie est achetée et détenue pendant quelques années. Le day-trading du Bitcoin, comme c’est souvent le cas avec les actions et autres investissements, peuvent ne pas être une stratégie bénéfique. Des fluctuations extrêmes de la volatilité peuvent potentiellement conduire à la réalisation de pertes importantes, et l’utilisation de comptes de trading sur marge ne fait qu’amplifier ce risque.

Dans un article de CNN référencé à la fin de ce chapitre sur les raisons pour lesquelles les gens devraient acquérir des Bitcoin, la possibilité de rester anonyme grâce à la technologie du Bitcoin a été mise en avant comme un facteur important qui continuera d’augmenter sa popularité et son utilisation. Il a été soutenu que la combinaison de facteurs, comme être en mesure d’acheter des marchandises de manière anonyme, ainsi que d’effectuer des paiements internationaux facilement et à moindre coût avec le Bitcoin, contribuent à la perspective de la monnaie.

Défis auxquels fait face le Bitcoin

En août 2010, la vulnérabilité du Bitcoin a été mise à nu après que certaines personnes aient pu aller à l’encontre du protocole Bitcoin, leur permettant d’obtenir des Bitcoin sans passer par le processus de vérification comme ils le feraient normalement. Au cours de cette période, environ 184 milliards de Bitcoin ont été créés et ils ont été transmis à deux adresses majeures qui existaient sur le réseau Bitcoin. Bien que l’équipe Bitcoin ait réussi à effacer la transaction des réseaux et à créer une plateforme réglementaire à la suite de cette violation, le fait qu’elle se soit produite montre que la vulnérabilité de sécurité ne devrait jamais être écartée.

Ensuite, il y a la nature plutôt obscure de la monnaie – bien que la garantie de l’anonymat soit l’une de ses principales forces, c’est aussi l’un de ses défis. Si un Bitcoin est volé, sa récupération est pratiquement impossible, parce que vous ne pouvez pas trouver la personne qui l’a. Cette leçon a été apprise par un journaliste malheureux de Bloomberg en 2013. Le présentateur de télévision Matt Miller faisait un segment sur 12 Days of Bitcoin,  quand il a flashé son portefeuille en papier Bitcoin à la télévision, montrant par inadvertance le code QR correspondant sur le portefeuille papier pour son adresse Bitcoin privée. Un spectateur a rapidement scanné le code et rapidement volé la valeur de 20$ de la pièce.

L’un des défis de la croissance du Bitcoin est le refus des banques de s’associer à des personnes et des entreprises qui l’utilisent comme une forme de paiement. Serait-ce parce qu’elles craignent la concurrence? Pas selon les banques. Leur principale réserve, soutiennent-elles, est que les entreprises utilisant Bitcoin ont généralement été associées à une certaine forme d’activité criminelle. Les banques disent qu’elles considèrent l’idée des crypto-monnaies comme très progressive, mais puisqu’elles n’ont pas les qualités traditionnelles ou les définitions de la monnaie, elles ont tendance à l’éviter. La Banque Nationale d’Australie, par exemple, a fermé les comptes de toutes les sociétés associées à Bitcoin en 2014.

Une autre menace potentielle pour le progrès du Bitcoin en tant que monnaie est le fait que beaucoup de gens sont préoccupés par la préservation de la monnaie. Ceci est principalement attribué à la volatilité du Bitcoin et à la difficulté croissante de prévoir ses mouvements. Cela n’aide pas les choses quand un magazine respecté comme Forbes déclare que la crypto-monnaie est une bulle qui est sur le point d’éclater. Le magazine a fait valoir, dans un passé récent, que le concept de Bitcoin a été créé au profit de quelques personnes. D’autres magazines, revues et leaders d’opinion, ont fait écho à des sentiments similaires. Pour les lecteurs de ces magazines, c’est juste une raison de plus de ne pas faire d’investissements directs dans le Bitcoin ou les crypto-monnaies en général.

La plus critique de tous est peut-être sa classification juridique. Le Bitcoin a atteint certaines des principales caractéristiques pour se faire appeler argent; cependant, cette qualification continue d’être contestée par beaucoup. Les lois nationales sur la reconnaissance de l’argent et ce qui constitue une monnaie légale n’ont pas encore été uniformément en accord.  Alors que certains pays ont explicitement autorisé son utilisation et son commerce, d’autres l’ont interdite ou restreinte. Aux États-Unis, par exemple, le Département de Trésorerie a classé le Bitcoin comme une monnaie virtuelle décentralisée convertible en 2013, et l’IRS l’a taxé comme une propriété. Le Bitcoin répond à la caractérisation comme étant de l’argent, mais pas comme une légale, ce qui constitue une menace majeure pour la monnaie.

À New York, un individu a été poursuivi en justice pour des allégations selon lesquelles il avait commis du blanchiment d’argent à l’aide de Bitcoin. Le juge de district a statué qu’il n’avait aucune compétence, parce que le Bitcoin n’était pas de l’argent, mais le juge fédéral a convenu que si le Bitcoin répondait à toutes les qualifications de l’argent, et surtout le fait qu’il s’agissait d’un magasin de valeur, alors c’était de l’argent. Cette incertitude et ce manque de clarté quant à sa classification posent donc un défi aux adoptants potentiels.

Enfin, une autre menace majeure pour le Bitcoin est qu’il a été adopté comme une forme de paiement pour des activités criminelles, comme nous l’avons vu avec Silk Road et AlphaBay. Cela a attiré l’attention non seulement des organismes de réglementation financière, mais aussi des autorités chargées de l’application de la loi et des organes législatifs. Il s’agit d’une menace pour l’investissement dans le Bitcoin que les investisseurs craignent que le tout pourrait être fermé. La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a donné des directives contre l’utilisation de la monnaie virtuelle lors des investissements. Le Sénat des États-Unis a également tenu une audience en novembre 2013 sur l’utilisation de la forme moderne de la monnaie virtuelle.

L’avenir du Bitcoin

L’avenir de la monnaie Bitcoin réside dans l’économie du Bitcoin. Comme nous l’avons vu plus haut, bien que Bitcoin ait été classé comme une forme de monnaie numérique, il y a encore beaucoup d’incertitude quant à savoir si le Bitcoin est une forme d’argent ou non. Selon les économistes, le Bitcoin peut être classé comme de l’argent en raison de sa capacité à stocker de la valeur, d’être utilisé comme un moyen d’échange, et d’être une unité de compte. Le facteur le plus important à retenir est que le Bitcoin est capable de servir de moyen d’échange; c’est la définition de l’argent dans sa forme la plus vraie. Le Bitcoin devrait donc être classé comme étant de l’argent par quiconque remet en question sa validité.

Selon des rapports récents des médias, plus de 200 000 marchands à travers le monde acceptent aujourd’hui le Bitcoin. Le nombre de marchands a augmenté de façon incroyable depuis les statistiques de 2015, lorsque le nombre de commerçants acceptant le Bitcoin était de 100 000. Cette croissance est attribuée à une réduction des frais. Les commerçants ne paient des frais qu’entre 0 et 2%, tandis que les processeurs de cartes de crédit facturent des frais compris entre 2% et 3%.

Les grandes institutions et les individus d’élite commencent à accepter le Bitcoin comme une forme de paiement. Des candidats politiques comme Jeff Kurzon ont accepté des dons faits en Bitcoin. L’Université de Nicosie à Chypre a fait le premier pas en acceptant le Bitcoin comme une forme de paiement pour les frais de scolarité. En outre, l’Université a commencé à offrir un diplôme dans l’étude des monnaies numériques.

Parmi les autres adopteurs de la monnaie comme une forme de paiement, on retrouve de nombreux fournisseurs de soins de santé, qui acceptent maintenant le Bitcoin. Le My Doctor Medical Group et le RapidMed Urgent Care Center à Lewisville, au Texas, sont quelques-uns des fournisseurs de services connus pour avoir adopté le Bitcoin comme une forme de paiement. De nombreux autres fournisseurs de soins médicaux ont exprimé leur intérêt à utiliser le Bitcoin comme mode de paiement. Avec beaucoup de gens dans le monde adoptant continuellement l’utilisation de la monnaie, il est très probable que l’utilisation du Bitcoin ne fera que continuer à se renforcer.

Inévitablement, les entreprises qui cherchent à tirer parti du succès de la monnaie ont augmenté. Avec la croissance de sa popularité et de sa base d’utilisateurs, de nombreux fournisseurs de services fournissent une plateforme à travers laquelle les paiements en ligne peuvent être effectués, permettant aux commerçants de faire et d’accepter les paiements. Le Bitpay ou le système Coinbase sont quelques exemples de fournisseurs de services de paiement Bitcoin. En outre, la croissance des fournisseurs de services en ligne a été facilitée par la possibilité de convertir le Bitcoin en monnaies locales, telles que les dollars américains ou la livre sterling. Les commerçants qui acceptent cette forme de paiement convertissent le Bitcoin en monnaie locale par l’intermédiaire de fournisseurs de services, qui facturent ensuite des frais de service pour la conversion d’un formulaire à l’autre.

Basé seulement sur son acceptation continue dans les tendances dominantes, je dirais que le Bitcoin a un brillant avenir. Il n’y a, bien sûr, aucune garantie. Il est impossible de dire ce qu’une scission possible en raison de la faille mentionnée précédemment, ou même d’autres facteurs, peut faire à la monnaie sur le long terme.

Comme mentionné précédemment, l’une des menaces qui pèsent sur le Bitcoin est le manque de collaboration des institutions financières comme les banques. Elles ont choisi de rester en dehors de l’entreprise Bitcoin, insistant sur le fait que la monnaie ne peut pas être adoptée de la même manière que les formes traditionnelles de monnaie. Un exemple est la fermeture par la Banque Nationale d’Australie des comptes des entreprises et des personnes utilisant le Bitcoin comme une forme de paiement.

Alors que certaines banques croient en la capacité du Bitcoin à devenir un succès dans le secteur du commerce ‑électronique, de nombreuses banques ont fait valoir qu’il représente une menace sérieuse pour l’argent traditionnel et les fournisseurs traditionnels de transfert d’argent. Pour freiner cette croyance cependant, certains investisseurs ont créé des banques comme la Bitcoin Crypto Bank, qui permettent les dépôts en monnaie Bitcoin sans avoir à payer de frais.

Ces facteurs, combinés à ceux mentionnés dans les «défis» ci-dessus, sont ce que les investisseurs considéreront avant de décider d’investir. Mais bien qu’il existe de nombreux facteurs défiant les progrès du Bitcoin, son effondrement ne semble pas être imminent et sa croissance semble être importante

Références

Australian Associated Press. (2014, 10 Avril). Bitcoin firms dumped by National Australia Bank as “too risky.” Extrait du site du Guardian: https://www.theguardian.com/world/2014/apr/10/bitcoin-dumped-by-national-australia-bank-as-too-risky

Bitcoinweb hosting. (2017). History of Bitcoin. Retrieved from Bitcoinweb hosting: http://historyofbitcoin.org/

Chavez-Dreyfuss, G., & Connor, M. (2014, 28 Août). Bitcoin shows staying power as online merchants chase digital sparkle. Extrait du site web: https://www.reuters.com/article/2014/08/28/us-usa-bitcoin-retailers-analysis-idUSKBN0GS0AG20140828

Clarke, J. B. (2015, 15 Octobre). Provisions: Privacy Preserving proof of solvency for Bitcoin exchange. Extrait de l’Association Internationale pour la Recherche Cryptologique: https://eprint.iacr.org/2015/1008.pdf

CNN tech (2017). What is Bitcoin. Extrait du site de CNN: http://money.cnn.com/infographic/technology/what-is-bitcoin/

Dougherty, C. (2013, Décembre 05). Bankers Balking at Bitcoin in U.S. as Real-World Obstacles Mount. Extrait du site Bloomberg: https://www.bloomberg.com/news/2013-12-05/bitcoin-skepticism-by-bankers-from-china-to-u-s-hinders-growth.html

Durden, T. (2017, 23 juin). Is Bitcoin Money? Extrait du site Zero Hedge: www.zerohedge.com/news/2017-06-22/bitcoin-money

Griffith, K. (2014, 16 Avril). A Quick History of Cryptocurrencies BBTC — Before Bitcoin. Extrait de bitcoinmagazine.com: https://bitcoinmagazine.com/articles/quick-history-cryptocurrencies-bbtc-bitcoin-1397682630/

Hill, K. (2013, Décembre 05). Bitcoin Valued At $1300 By Bank of America Analysts. Extrait du site web de Forbes.com: http://www.forbes.com/sites/kashmirhill/2013/12/05/bank-of-america-analysts-say-Bitcoin-value-is-1300/

Knight, W. (2017, 18 Avril). The Technology Behind Bitcoin Is Shaking Up Much More Than Money. Extrait de MIT Technology Review: https://www.technologyreview.com/s/604148/the-technology-behind-bitcoin-is-shaking-up-much-more-than-money/

Martucci, B. (2016). What Is Cryptocurrency – How It Works, History & Bitcoin Alternatives. Extrait de moneycrashers.com: http://www.moneycrashers.com/cryptocurrency-history-bitcoin-alternatives/

Pita, P. (2017, 15 Mai). Cryptocurrency – Pros and Cons of Each. Extrait de virtualrealitytimes.com: http://virtualrealitytimes.com/2017/05/15/cryptocurrency-pros-and-cons-of-each/

Rosic, A. (2016, 28 Juin). 5 Benefits of Cryptocurrency: A New Economy For The Future. Extrait de decentralize.today: https://decentralize.today/5-benefits-of-cryptocurrency-a-new-economy-for-the-future-925747434103

Smith, J (August 2017) The Bitcoin Cash Hard Fork Will Show Us Which Coin Is Best. http://fortune.com/2017/08/11/bitcoin-cash-hard-fork-price-date-why/ 

Chapitre 3: Litecoin

Mains en l’air si, comme moi, vous pensez que le nom “Litecoin” est mieux adapté à un super-héros comique Marvel qu’une monnaie. Pourtant, je le choisirais tout de même plutôt que le très ringard Ethereum. Donc, Litecoin. D’où ça vient?

 Au début… Un ancien employé de Google nommé Charlie Lee a publié sa création, le Litecoin, sur GitHub. Le Litecoin était essentiellement un Bitcoin légèrement modifié. Comme pour toutes les autres monnaies numériques, le Litecoin a activé (et permet toujours) des transactions peer-to-peer sans participation de tiers sur un réseau de paiement mondial open-source et décentralisé, comme la plupart des crypto-monnaies. Cependant, ce qui a rendu le Litecoin différent, c’est la vitesse à laquelle les transactions pouvaient être effectuées (2,5 minutes), l’algorithme sur lequel il a été construit (chiffrement), et quelques facteurs plus techniques que je vais expliquer au fur et à mesure que nous avançons.

Le Litecoin a été créé d’une manière qui garantit que le volume de Litecoin en circulation ne peut pas dépasser 84 000 000 contre 21 000 000 de Bitcoin. Ce plafond fixe protège la monnaie contre l’hyperinflation et permet ses capacités d’autorégulation. Chaque fois qu’une transaction est vérifiée, le réseau est plus sécurisé. Pour vous aider à comprendre l’unicité technique du Litecoin, nous revenons à la base des crypto-monnaies, dont nous avons discuté auparavant. Les crypto-monnaies sont faites de code, qui font usage d’algorithmes. Le Litecoin utilise l’algorithme de hachage de décryptage. Cet algorithme permet aux extracteurs d’accéder au système et de créer des blocs plus rapidement qu’avec le Bitcoin. Cela a la capacité d’encourager les extracteurs inexpérimentés à participer au système Litecoin, et aidera ainsi cette monnaie alternative (ou altcoin) à être plus largement utilisée.

Dans l’exploitation du Bitcoin, qui est basé sur l’algorithme SHA-256, une grande quantité de la puissance de traitement d’un ordinateur est nécessaire. Cependant, pour le Litecoin basé sur le chiffrement, des ordinateurs moins puissants sont nécessaires. Le protocole sur lequel le Litecoin est construit permet aux GPU de le décoder plus facilement, contrairement au Bitcoin. Cela rend l’exploitation du Litecoin faisable même pour l’utilisateur moyen. Même certains fabricants d’ordinateurs ont commencé à offrir des machines avec des processeurs AMD qui sont conçus spécifiquement pour l’exploitation du Litecoin. Cette facilité d’exploitation, combinée au fait qu’il y aura un plus grand nombre de Litecoin en circulation que de Bitcoin (84 000 000 Litecoins, et 21 000 000 Bitcoins) peut provoquer la transition de nombreux extracteurs vers l’exploitation du Litecoin, comme les algorithmes du Bitcoin sont de plus en plus difficiles à craquer.

Vous vous souvenez de ce qu’est l’extraction? Les extracteurs utilisent des ordinateurs pour résoudre des problèmes mathématiques, et ces algorithmes, lorsqu’ils sont résolus, font ajouter plus de crypto-monnaie au réseau et les extracteurs reçoivent une récompense pour leur travail. Le Litecoin utilise des proof-of-work pour vérifier les transactions qui rendent l’exploitation assez coûteuse en termes de temps et d’énergie. Comme pour le Bitcoin, toutes les transactions Litecoin sont incluses dans un bloc, le groupe d’entrées de transactions. Toute personne sur le réseau Litecoin a un accès complet aux informations de la blockchain. Encore une fois, bien que les utilisateurs soient anonymes, toutes les transactions sont publiques. La blockchain Litecoin crée un nouveau bloc 7,5 fois plus rapidement que le Bitcoin, ce qui rend les transactions Litecoin plus rapides.

Cependant, cela a changé avec l’activation de Segregated Witness (SegWit) dans la blockchain Litecoin. Le SegWit est un processus qui permet de réduire les blocs en extrayant des données de signature de toutes les transactions de la blockchain. L’implication est que le Litecoin peut traiter des paiements incroyablement rapidement, si incroyablement rapidement qu’il y a quelques mois, le 11 mai 2017, le réseau Litecoin a été utilisé pour envoyer de l’argent de Zurich, en Suisse, à San Francisco, USA, en moins d’une seconde! Assez rapide pour vous?

Novembre 2013 est probablement le mois le plus historique de l’histoire du Litecoin. Il a augmenté de plus de 100% en 24 heures, puis a atteint 1 milliard de dollars de capitalisation boursière au cours du même mois. Dans le même mois, le Litecoin version 0.8.5.1 a été publié pour améliorer la sécurité du réseau et résoudre certains problèmes de vulnérabilité. En décembre 2013, l’équipe de développeurs Litecoin a publié une nouvelle version qui offrait de nouvelles réductions des frais de transaction, ainsi que d’autres améliorations de la sécurité et des performances.

Litecoin vs autres monnaies

Le Bitcoin, étant la première et la plus populaire monnaie numérique, a tous ses défauts et faiblesses exposés au monde. Les développeurs du Litecoin se sont fait un devoir de résoudre ces lacunes en transformant les faiblesses du Bitcoin en forces du Litecoin. J’ai mentionné certains d’entre elles plus haut, comme la blockchain du Litecoin étant meilleure et plus rapide en raison d’un système de blockchain plus efficace que d’autres monnaies numériques. Les commerçants préféreraient évidemment les transactions plus rapides et plus sûres offertes par le Litecoin.

Portefeuille Litecoin

Comme avec d’autres crypto-monnaies, le portefeuille de Litecoin est le système numérique qui stocke vos avoirs et aide à effectuer et à garder une trace de toutes vos transactions, tout comme lorsque vous envoyez des e-mails. Il existe différents types de portefeuilles numériques et plusieurs systèmes d’échange qui traitent avec le Litecoin.

Lorsque vous achetez des Litecoins à partir de l’un des échanges mentionnés ci-dessous, vous avez besoin d’un portefeuille pour les stocker. Il existe plusieurs types de portefeuilles, et ils font appel à différents types d’utilisateurs:

  • Portefeuilles Web: Il s’agit de portefeuilles en ligne qui stockent vos Litecoins sur le serveur de quelqu’un d’autre. Vous accédez à vos avoirs de n’importe où dans le monde et à partir de n’importe quel appareil. Vous avez juste besoin de vous connecter au serveur avec un mot de passe et voilà, vos avoirs sont juste là où vous les avez laissés – à moins que le serveur de l’entreprise ait été piraté et tous les Litecoin se soient fait voler (se référer à Mt. Gox mentionné plus haut). Cependant, ces portefeuilles sont parmi le type le plus populaire.
  • Portefeuilles de Bureau/Mobiles: Ceux-ci sont différents des applications mobiles des portefeuilles Web parce qu’ils stockent réellement vos avoirs sur votre appareil. Ils sont considérés comme assez sûrs parce que pour les voler, le voleur doit avoir un accès physique à votre appareil. Cependant, ceux-ci sont faciles à égarer, et oublier votre téléphone ou ordinateur portable dans le lounge de l’aéroport est plus susceptible de vous donner une crise cardiaque.
  • Portefeuilles matériels: Ce sont de petits morceaux de matériel (un peu comme certains jetons de transfert) qui peuvent être connectés à votre ordinateur à l’aide d’un câble USB. Ceux-ci vous permettent d’effectuer des transactions complètement sécurisées, parce que toutes les choses vraiment délicates se font hors ligne. Ces types de portefeuilles sont fortement recommandés et viennent à des prix élevés.

Beaucoup de portefeuilles matériels, tels que TREZOR ou Ledger Nano S, ne sont pas gratuits. Certains des portefeuilles non matériels facturent des frais pour diverses transactions, et certains sont entièrement gratuits. La clé est de lire les petits caractères lors du choix d’un portefeuille; avant de cliquer sur ce «je suis d’accord», vous devez comprendre que ces frais peuvent s’accumuler jusqu’à un montant important.

La liste suivante montre certains des portefeuilles Litecoin qui sont fortement recommandés par les utilisateurs, les revues techniques et certains «experts» relativement aléatoires.

  • org est «super pour ceux qui cherchent un moyen de stocker facilement leurs Litecoins hors ligne». Comment cela fonctionne: le site génère une clé Litecoin et une adresse que vous utiliserez lorsque vous voudrez stocker des pièces. Vous devez imprimer la clé et l’adresse et stocker vos Litecoins en toute sécurité hors ligne. Le concept est logique, car c’est un moyen de prévenir tout vol potentiel.
  • Le Litecoin-QT est un portefeuille de bureau qui est également très facile à acquérir et à utiliser. Une fois que vous téléchargez l’application de bureau et commencez à l’utiliser, votre ordinateur détient efficacement tous vos Litecoin, alors assurez-vous de garder votre ordinateur à l’œil. Vous devriez probablement le laisser sous votre lit à la maison afin qu’aucun désastre ne s’approche de lui. Litecoin-QT est l’un des portefeuilles qui est 100% gratuit à utiliser – pas de frais, pas de soucis.
  • LoafWallet est une application mobile actuellement disponible sur l’App Store iOS et est disponible depuis plus d’un an. La version Android est encore en développement au moment de la rédaction et j’espère qu’elle sera disponible bientôt. L’application est l’un des portefeuilles les plus faciles à utiliser et même un débutant peut trouver son chemin autour de l’application en quelques minutes.
  • Electrum LTC est un portefeuille spécial qui fournit un nouveau niveau de sécurité. Il s’agit d’un portefeuille web qui a la possibilité de générer des portefeuilles hors ligne si l’utilisateur le veut. Si un utilisateur se trouve à égarer leur portefeuille, le portefeuille peut toujours être restauré dans le bureau et l’application mobile grâce à une seed de douze mots. La clé d’adresse Electrum LTC peut même être exportée vers un autre portefeuille Litecoin, car elle prend en charge l’importation de clés.

D’autres portefeuilles comprennent Block.io, Exodus et Jaxx, et je vais discuter davantage de certains d’entre eux dans les chapitres suivants.

Défis auxquels est confronté le Litecoin

 «Beaucoup de gens ont dit que SegWit est dangereux parce que les pièces SegWit peuvent être dépensées par n’importe qui et peuvent être volées. Mettons ça à l’épreuve. J’ai mis en place 1M$ de LTC dans une adresse SegWit. Vous pouvez voir que c’est une adresse SegWit parce que j’ai envoyé et dépensé 1 LTC d’abord pour révéler le redeemscript. Voyons si SegWit est vraiment «pour n’importe qui» ou non. Bonne chance.»

Cette petite note était d’un millionnaire Litecoin aléatoire qui a mis en place une prime de 1 million de dollars pour toute personne qui pourrait réussir à pirater le réseau Litecoin pour voler l’argent. Au moment de la rédaction de ce livre, l’argent n’a toujours pas été volé – ce qui signifie probablement qu’il n’a pas été piraté avec succès. Est-ce que cela signifie que le Litecoin ne peut pas être piraté? Non, ça ne signifie pas cela. La seule chose que cela démontre, c’est que les gens ont des préoccupations au sujet de la sécurité du Litecoin, comme avec toute autre crypto, mais que la sécurité est beaucoup plus forte que les gens pensent. Comme avec toute base en ligne, le piratage et la sécurité seront toujours une préoccupation, et c’est l’un des défis auxquels est confronté le Litecoin.

Un autre défi est la théorie de la zilchvalue‑. Bien que très peu probable de se produire, il est théoriquement possible pour le Litecoin (et d’autres crypto-monnaies) de devenir sans valeur. Cela peut se produire si les investisseurs décident qu’ils en ont fini avec la monnaie et décident d’abandonner son utilisation. Cela peut également se produire s’il y a une baisse générale des perspectives de l’économie mondiale qui peut affecter l’industrie générale des crypto-monnaies. Même si le Litecoin dispose de nombreuses garanties mises en place pour éviter d’être affecté par des problèmes économiques, le marché est toujours gouverné par le comportement humain. Il y a toujours une mince chance que tout le monde puisse simplement décider qu’ils ne veulent plus traiter avec le Litecoin, et ce serait la fin de la monnaie.

Un autre défi auquel pourrait faire face le Litecoin est le changement de valeur. Le Litecoin est une monnaie utilisée pour les achats et les paiements en ligne, mais elle est aussi une marchandise, tout comme l’argent ou l’or. Cela implique que Litecoin est tout aussi sensible aux fluctuations du marché que tout autre produit ou stock – peut-être plus. La valeur du produit peut augmenter en fonction de l’augmentation de la demande et peut diminuer en raison de la baisse de la demande. Bien que l’offre du Litecoin soit très réglementée, le côté demande de la monnaie peut faire monter et baisser les valeurs.

Tous les Litecoins sont cryptés pour assurer leur sécurité. Le chiffrement identifie les pièces, mais pas le propriétaire des pièces. Comme je l’ai dit plus tôt, les crypto-monnaies maintiennent l’anonymat de leurs propriétaires. Toutefois, cela crée une situation dans laquelle si la pièce devait être volée ou transférée par erreur à la mauvaise personne, il serait impossible d’annuler la transaction à moins que l’autre partie ne lui verse volontairement les fonds. Consultez la section sur les défis du Bitcoin pour voir comment cela peut se produire.

Inutile de dire que les défis mis en évidence ci-dessus ne sont pas uniques au Litecoin. Ce sont les mêmes défis auxquels sont confrontées toutes les crypto-monnaies.

Pourquoi les gens pourraient-ils investir dans le Litecoin?

La clé pour investir dans le Litecoin, comme avec beaucoup d’autres investissements traditionnels dans le monde, est d’acheter bas et de vendre haut. La question importante est pourquoi quelqu’un achèterait le Litecoin par rapport à une autre crypto-monnaie comme le Bitcoin? Le Litecoin a été nommé comme étant la crypto-monnaie la plus «­pratique» pour une utilisation quotidienne, mais ´le Bitcoin est la première crypto-monnaie à rejoindre le grand public et à attirer continuellement l’attention des médias. Il a été le point focal et est souvent inclus dans les manchettes chaque fois qu’il y a des développements importants dans le monde des crypto-monnaies. Beaucoup considèrent le Litecoin comme l’argent du Bitcoin qui serait l’or. Le prix du Litecoin, comme avec la plupart des autres crypto-monnaies, est dirigé par l’offre et la demande; si le Litecoin doit être utilisé plus souvent que le Bitcoin ou d’autres devises à l’avenir, le Litecoin serait alors le bon choix d’investissement. La tâche difficile consiste à déterminer quelle crypto-monnaie survivra aux années à venir parmi les milliers qui ont récemment émergé et les autres qui n’ont pas encore été libérées.

Aux États-Unis, Coinbase est largement acclamée comme la meilleure et la plus simple option pour acheter le Litecoin. Vous pouvez lier vos comptes bancaires et cartes de crédit / débit et même faire des transferts de fonds filaires, ce qui est très pratique. Il y a quelques autres échanges qui seraient utiles pour un résident américain – comme Kraken et Gemini. Étant donné que les transactions Litecoin ne peuvent pas être inversées une fois qu’elles sont transférées, vous devez vérifier votre compte avec une identification appropriée et quelques autres détails.

Pour le commerce vers/depuis d’autres devises locales, il y a Bter, OKCoin, et BTC China, tous de Chine; BTC-e de Russie et plusieurs autres. Ces bourses acceptent également le trading à partir d’autres crypto-monnaies, de sorte que vous pouvez négocier à partir de Bitcoin, Ether, Dogecoin, et d’autres dans Litecoin.

L’avenir du Litecoin

Les Chinois l’aiment Lite: une information qui doit être notée lors de l’examen de l’avenir du Litecoin est le fait que la Banque populaire de Chine a créé une nouvelle structure de frais qui a arrêté toutes les formes de trading sur marge et a introduit une taxe sur toutes les transactions. C’est important de noter que la Chine a été un déterminant majeur du mouvement des prix, à la fois pour le Litecoin et le Bitcoin, au cours des dernières années. Avec ces nouvelles règles du marché, les commerçants chinois ne seraient en mesure d’échanger des positions au comptant et la seule façon pour eux de faire des profits est d’acheter bas et de vendre haut. Ils auraient besoin de revoir leurs stratégies précédentes et d’en proposer de nouvelles. Comme c’est le cas aujourd’hui, les commerçants ne peuvent pas vendre des pièces qu’ils n’ont pas.

En poursuivant par rapport au marché chinois est le fait que deux pièces majeures dominent le marché – le Bitcoin et le Litecoin. Étant donné le choix entre les deux marchés et les prix plus bas du Litecoin, les négociants auraient de meilleures chances d’avoir des pourcentages de gains plus élevés des positions des petits marchés au sein de LTC. En termes simples, l’accumulation de Litecoin est tellement moins chère (et peut être plus rentable en pourcentage) que l’accumulation de Bitcoin coûteux. Le Litecoin est la seule autre monnaie alternative qui négocie plus de volume en monnaie traditionnelle que le Bitcoin, et la majorité du volume d’échanges de Litecoin provient du yuan chinois – ce qui signifie, en outre, que le marché du Litecoin peut enfin devenir indépendant de celui du Bitcoin.

#LiteHashGrowth: L’un des développements les plus récents dans le Litecoin est la croissance du taux de hash du réseau. Dans certains cas, le prix de la pièce est directement lié à la quantité de puissance de hash sur le réseau. Comme le réseau continue d’augmenter en difficulté comme un moyen de réglementer la production de pièces, les extracteurs seraient obligés de mettre à niveau leur équipement pour être plus efficaces. Si le coût de l’extraction des pièces est supérieur au prix, alors ils ramasseraient des pièces pour créer une rareté, et donc réduire l’offre des pièces sur le marché. Rapidement, les prix augmenteraient et le marché serait à nouveau actif.

SegWit et Feuille de Route: En mars 2017, la solution de mise à l’échelle – SegWit – a été activée. C’est également dans le même mois que Coinbase a ajouté le support du Litecoin qui a été un grand coup de pouce pour le réseau. L’introduction de SegWit par Litecoin avant des concurrents tels que Bitcoin pourrait changer complètement la dynamique du réseau et attirer beaucoup d’attention de la part des crypto-commerçants. Profitant de ce dernier développement, la Fondation Litecoin a publié une feuille de route qui montre de nouveaux plans pour étendre le projet Litecoin et permettre une adoption et une accessibilité faciles par les nouveaux utilisateurs. Du point de vue du fondateur, Charlie Lee, les objectifs les plus importants à l’avenir sont les «Contrats plus Intelligents». Nous discuterons des Contrats Intelligents lors de la discussion sur Ethereum, mais il suffit de dire pour l’instant que les Contrats Intelligents permettent aux utilisateurs de pièces de créer des conditions «si-alors» sur la façon dont ils veulent que les transactions soient faites, en particulier la façon dont l’argent devrait être versé. Les utilisateurs de Bitcoin ont voulu avoir cette mise à niveau pendant un certain temps, mais aucun des projets de mise à niveau du réseau pour cette capacité ont abouti. Le Litecoin, cependant, permet déjà quelques capacités simples de Contrat Intelligent, telles que les signatures multiples, où deux parties sont tenues d’être signataires d’un paiement.

L’activation de SegWit permet la création de scripts encore plus compliqués, tels que la voûte de crypte intelligente. La voûte de crypte intelligente utilise des arbres et des alliances de syntaxe abstraite Merkelized. Ces scripts créent des restrictions sur la façon dont les pièces sont dépensées, et en combinaison avec la création de la voûte de crypte intelligente, permettraient aux utilisateurs du Litecoin de créer des conditions plus complexes lors des paiements.

Actuellement, le Litecoin est le cinquième plus grand réseau de crypto-monnaie par capitalisation boursière. Au moment d’écrire ces lignes, un Litecoin vaut environ 61 $US, ce qui représente une hausse par rapport au prix d’environ 5 $US qu’il avait il y a tout juste un an. Même si le Litecoin possède la blockchain la plus sécurisée au monde, il ne semble pas que sa valeur marchande reflète cela. Bientôt, ça pourrait.

Références

99Bitcoin (2017, 30 juillet). The Complete Guide To Selecting Your Litecoin Wallet. Extrait de 99Bitcoin.com: https://www.google.com.ng/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwj586LHhLLVAhWBbBoKHf6FB3cQFggmMAA&url=https%3A%2F%2F99Bitcoin.com%2Fcomplete-guide-selecting-litecoin-wallet%2F&usg=AFQjCNEA9P7reI6osn7c6tWt8LyUhpNZxQ

Bitcoin.org (n.d.). Bitcoin FAQ. Extrait de Bitcoin: https://bitcoin.org/en/faq#can-Bitcoin-become-worthless

Buntix, J. (2017, 2 mai). Top 4 Litecoin Wallet Clients. Extrait du Merkle: https://themerkle.com/top-4-litecoin-wallet-clients/

Castor, A. (2017, 19 mars). SegWit Activation Complete, Litecoin Charts a Course for the Future. Extrait de CoinDesk: https://www.coindesk.com/segwit-activation-complete-litecoin-charts-a-course-for-the-future/

CoinMarketCap (2017, 30 juillet). Cryptocurrency Market Capitalisations. Extrait de CoinMarketCap.com: https://coinmarketcap.com/currencies/litecoin/

CoinPursuit (2014). Advantages Over Traditional Money. Extrait de ConPursuit.com: https://www.coinpursuit.com/pages/advantages-over-traditional-currency/

Hertig, A. (2017, 7 février). Inside MAST: The Little Known Plan to Advance Bitcoin Smart Contracts. Extrait de coindesk: https://www.coindesk.com/inside-mast-little-known-plan-advance-bitcoin-smart-contracts/

Hertig, A. (2017, 2 mai). Le Litening: Will Litecoin be the first Big Blockchain with Lightning? Extrait de coindesk: https://www.coindesk.com/could-litecoin-be-the-first-major-blockchain-with-lightning/

Litecoin Mining (2015, 16 juin). What is Litecoin mining? Learn all you need to get started. Extrait de BitcoinMining.com: https://www.bitcoinmining.com/what-is-litecoin-mining/

Litecoin Trading Exchanges. (2017, 30 juin). Extrait de CoinGecko: https://www.coingecko.com/en/coins/litecoin/trading_exchanges

Litecoin.info (n.d.). Time Warp Attack. Extrait de Litecoin.info: https://litecoin.info/Time_warp_attack

Reiff, N. (2017, 21 juillet). Could Litecoin Be a Better Investment Than Bitcoin. Récupéré d’Investopedia: http://www.investopedia.com/news/could-litecoin-be-better-investment-bitcoin/#ixzz4oA0npou0

ricancoin (2017, juin). 4 reasons why Litecoin could make a comeback in 2017. Extrait de Steemit.com: https://steemit.com/litecoin/@ricancoin/4-reasons-why-litecoin-could-make-a-comeback-in-2017

Rocky (2017, 26 janvier). 4 Reasons Why Litecoin Could Make A Comeback In 2017. Récupéré de Cryptohustle: https://cryptohustle.com/4-reasons-why-litecoin-could-make-a-comeback-in-2017

Scott, A. (2014, 27 août). 10 Reasons Why Bitcoin is Better than Paypal. Extrait de CoinTelegraph: https://cointelegraph.com/news/10-reasons-why-bitcoin-is-better-than-paypal

Ševčík, P. (2017, 28 juin). Paralelní Polis doporučuje Litecoin jako prostředek platby. Récupéré de Paralelni Polis: https://www.paralelnipolis.cz/paralelni-polis-doporucuje-litecoin-jako-prostredek-platby/

Southurst, J. (2017, 14 mai). Litecoin $1 Million Bounty Invites Hackers to Test SegWit Security. Extrait de BitsOnline: https://www.bitsonline.com/litecoin-million-challenge-segwit/

Wealth Daily (2017, 07 28). 3 Reasons to Buy Litecoin. Extrait de WealthDaily: https://www.wealthdaily.com/resources/3-reasons-to-buy-litecoin/93

Chapitre 4: Ethereum

Pour n’importe qui en dehors du monde des crypto-monnaies, c’est un gars plutôt ringard tenant une page de ses devoirs de maths. Pour ceux à l’intérieur cependant, il était la preuve irréfutable que Vitalik Buterin – le Vitalik Buterin – était bel et bien vivant. Ouf!

Qui diable est Vitalik Buterin et pourquoi devriez-vous vous en soucier? Commençons par le début, d’accord?

En 2011, un adolescent de Toronto a pris connaissance du Bitcoin, et s’est rapidement impliqué en écrivant des blogs pour un magazine Bitcoin. Cela lui a valu 5BTC par article, (à l’époque cela traduit en environ US $3.50), donc pas exactement une fortune. Mais tout à coup, en 2013, le prix du Bitcoin a grimpé en flèche et le reste, comme on dit, c’est de l’histoire ancienne. Bientôt, l’adolescent Russe-Canadien Vitalik Buterin, a décidé de créer une nouvelle crypto-monnaie qui allait pousser la technologie du Bitcoin un peu plus loin. Il voulait une plateforme crypto-économiquement sécurisée et qui puisse faciliter le développement d’applications décentralisées. Son objectif était de construire un réseau sans déchets et sécurisé qui était meilleur que le réseau Bitcoin. Il a ensuite conceptualisé son idée, Ethereum, en proposant un livre blanc qui décrit les principes et les applications du réseau Ethereum qui a été publié à la fin de 2013.

Au début de 2014, Buterin a annoncé le lancement d’Ethereum sur une page de forum Bitcoin Talk, et cela a été suivi par le lancement d’une prévente pour Ether (un jeton de crypto-monnaie d’Ethereum, qui peut être transféré entre les comptes, et qui est utilisé pour compenser les nœuds participants pour les calculs effectués et pour alimenter le réseau). Nous pouvons comparer Ether à une automobile qui se déplace dans la plate-forme Ethereum et qui est généralement recherchée par les investisseurs et les développeurs qui veulent construire et exécuter diverses applications au sein de la plateforme Ethereum. Il y a eu une réponse écrasante au lancement et à la prévente. En avril 2014, Buterin a dévoilé le premier «essai» du réseau Ethereum, accompagné des spécifications réelles de la Machine Virtuelle Ethereum.

Ethereum a ensuite été lancé le 30 juin 2015 et est devenu une grande plateforme décentralisée bien établie qui permet le développement d’applications distribuées et l’exécution pratique de Contrats Intelligents.

Comment cela fonctionne-t-il?

Pour que cette blockchain fonctionne efficacement, un code qui peut permettre l’échange d’éléments de valeur comme l’argent, la propriété et les actions est nécessaire. Elle utilise ce qu’on appelle un contrat intelligent, qui est essentiellement un protocole informatique qui facilite, vérifie ou applique la performance d’un contrat. Lorsque le code (Contrat Intelligent) est exécuté sur la blockchain, il s’exécute lorsque les conditions de l’ensemble sont remplies et ne peut fonctionner que lorsqu’il est réglé sans interférence de tiers ou possibilité d’indisponibilité. Pour reprendre un exemple simple: disons que deux personnes ont placé des paris sur le résultat des World Series, en confiant une certaine quantité de monnaie numérique au système. Le système vérifierait alors le score final du jeu via le web et distribuerait les fonds de manière appropriée. Ce protocole gère l’échange en ligne, l’applique, assure la performance des deux parties comme établi, et gère également le paiement des frais et des services.

Les extracteurs dans une blockchain Ethereum travaillent afin d’obtenir de l’Ether qui, en plus de l’échange, peut également servir à payer des services effectués par des développeurs d’applications sur son réseau. C’est très différent du Bitcoin et d’autres crypto-monnaies quand il s’agit de sa capacité et de son but. Dans le cas d’Ethereum, un code de programme de toute application décentralisée peut être exécuté, sans que sa propriété soit suivie comme dans le cas du Bitcoin, où les paiements en ligne sont activés par un système de trésorerie électronique qui utilise une connexion peer-to-peer.

L’utilisation d’une monnaie numérique peer-to-peer limite une personne, car elle ne peut mener que des opérations spécifiques. Pour permettre la mise en place d’autres opérations, il faut élargir les fonctions de la crypto-monnaie ou mettre en place une toute nouvelle blockchain, ce qui s’est avéré être très long. Le réseau Ethereum s’adapte cependant à n’importe quel programme dans n’importe quel langage de programmation, tant qu’il a assez de mémoire et de temps pour le traiter. Cela permet le développement de différentes applications dans une blockchain, au lieu d’avoir à construire une nouvelle blockchain à chaque fois pour accueillir une nouvelle application.

Le langage de programmation appliqué dans Ethereum permet aux transactions d’avoir lieu en quelques secondes, contrairement à d’autres crypto-monnaies, où les transactions prennent plusieurs minutes.

En juillet 2016, Ethereum a subi une «hard fork», ou une scission, à la suite d’une attaque contre son projet le plus notable, l’Organisation Autonome Distribuée (DAO). Plus tôt cette année-là, le DAO avait soulevé 150 millions de dollars par le biais d’une vente, par laquelle les investisseurs envoyaient de l’argent – Ether – au DAO en échange de jetons de vote. Les jetons de vote ont autorisé les investisseurs à voter sur la façon dont le DAO disperserait ces fonds. Juste avant que les votes aient eu lieu, le DAO a été piraté et les pirates ont été en mesure de déplacer les fonds vers un autre compte qu’ils contrôlaient. La majorité de la communauté Ethereum a voté pour changer le code d’Ethereum pour retourner les fonds aux investisseurs – et les reprendre des pirates. La minorité plus bruyante, cependant, a continué à exploiter l’ancienne version de la blockchain. Le résultat a été qu’il y avait maintenant deux versions légèrement différentes d’Ethereum disponibles pour les utilisateurs – Ethereum, la version «officielle» de la blockchain maintenue par ses développeurs d’origine, et Ethereum Classic, une blockchain «alternative» maintenue par une équipe tout à fait nouvelle, où les fonds transférés pendant la débâcle du DAO n’ont jamais été retournés aux propriétaires d’Ether.

Les deux offrent les mêmes plateformes technologiques, et selon les développeurs, sont d’accord sur une feuille de route formelle pour les étapes futures. Mais les petites différences ont créé deux marchés, tous deux ayant une valeur combinée d’environ 1,4 milliard de dollars américains.

Pourquoi Ethereum est unique

L’émergence des crypto-monnaies a permis la décentralisation des services à travers diverses applications. Ces services comprennent l’enregistrement des titres, des systèmes de vote, etc. En plus de la décentralisation des services, le réseau Ethereum peut également être utilisé pour construire des organisations décentralisées. Ce sont des types d’organisations qui sont gérées par Contrats Intelligents sur une blockchain. Au lieu d’avoir une structure pour la hiérarchie organisationnelle et les règles à mettre en œuvre par les gens, le code est généralement conçu pour effectuer ces activités, éliminant le besoin de contrôle centralisé et les gens, ce qui est commun dans les organisations traditionnelles. Ce type d’organisation est exécuté sur un réseau blockchain qui n’est pas structuré sur la propriété par le biais des actions habituelles, mais plutôt sur l’achat de jetons qui donnent aux individus le droit de vote. En outre, tant que cette organisation peut maintenir son coût de survie et fournir des services aux personnes qui s’y abonnent, elle peut rester sur le réseau.

L’une des propriétés de la blockchain Ethereum est qu’elle est immuable, ce qui signifie que les données en cours d’exécution sur son réseau ne peuvent pas être falsifiées par un tiers ou tout autre individu. Toutefois, si une erreur est commise lors de l’écriture du code ou qu’une attaque est faite sur le réseau, elle ne peut être corrigée en le réécrivant, ce qui est contraire à l’essence de l’immuabilité.

Un autre aspect est que les applications qui s’exécutent sur la plate-forme Ethereum ne peuvent jamais connaître de temps d’arrêt ou être éteintes, et en raison de la cryptographie, elles sont très sécurisées contre les opérations frauduleuses et le piratage, et n’ont pas de point de défaillance centrale. Ces applications sont fondées sur un consensus, ce qui signifie que les décisions ne sont prises que par des personnes qui ont le droit de vote et qui doivent avoir une sorte d’accord avant de pouvoir aller de l’avant. Cela rend la plate-forme relativement inviolable et sans corruption.

Comment échanger l’Ethereum

Comme avec d’autres crypto-monnaies, l’Ethereum est acheté et vendu via des échanges en ligne. La procédure d’achat est similaire à celle du Bitcoin, où une plateforme d’échange est décidée, puis les acheteurs et les vendeurs y créent un compte. Le compte doit être vérifié, après quoi vous déposez des fonds dans le compte par virement ou par transfert bancaire. Une fois que le compte a été vérifié et que l’argent y est déposé, vous pouvez aller de l’avant avec votre transaction d’achat/vente. 

Malgré le fait que Ethereum se développe à un rythme impressionnant, la plupart des échanges en ligne ne permettent pas son achat direct. La meilleure façon de l’acheter est d’acheter du Bitcoin et de l’échanger pour de l’Ether à travers l’échange. Cependant, il y a quelques échanges qui permettent l’achat direct d’Ether. Voici quelques exemples:

  • Coinbase: Cette plateforme est largement connue pour les échanges d’Ether et de Bitcoin. Ses utilisateurs, principalement basés au Canada, en Europe et aux États-Unis, peuvent effectuer un achat d’Ether à l’aide d’un compte bancaire connecté. Ceux en Europe sont en mesure d’acheter en utilisant leurs cartes de débit ou de crédit, avec la sécurité étant assurée par le cryptage, comme avec les transactions commerciales électroniques normales.
  • Bittylicious: Non, ce n’est pas un site Hello, Kitty, mais une autre plateforme d’échange de crypto-monnaie qui permet aux utilisateurs d’acheter de l’Ether en utilisant des euros ou des livres sterling.
  • Kraken: L’un des sites les plus populaires. Ce site d’échange est basé en Europe et offre une variété de méthodes de paiement où l’Ether peut être acheté dans différentes devises, y compris en dollars américains, dollars canadiens, euros, livres sterling et yens japonais.
  • Coinimal: Ce site d’échange permet d’acheter l’Ether à l’aide d’une carte de crédit, Skrill, Sepa ou une carte de débit Neteller en Europe.
  • Bitrush: Ce site d’échange permet d’acheter et de vendre le Litecoin, Ethereum et Bitcoin en Belgique et aux Pays-Bas.
  • Iconomi: Ce site d’échange permet l’utilisation de transferts SEPA (Single Euro Payments Area) pour acheter l’Ether dans un plus large choix de pays européens.

Il est également possible d’acheter l’Ether en utilisant PayPal comme mode de paiement. C’est un peu un détour par contre, et vous auriez d’abord à créer un compte sur Virwox – un site d’échange de devises virtuelles, avec sa propre monnaie connue sous le nom Linden Dollars. Celle-ci est ensuite échangée contre du Bitcoin qui est ensuite échangé contre de l’Ether en utilisant l’une des méthodes discutées. Comme on pouvait s’y attendre, cette méthode n’est pas largement utilisée ou recommandée.

Portefeuille Ethereum

Après l’achat d’Ether, il peut être déposé dans un portefeuille sur lequel seul l’utilisateur du compte a le contrôle. Encore une fois, comme mentionné lors de la discussion sur le Bitcoin, il est crucial de stocker l’Ether dans un portefeuille sécurisé puisque du piratage peut se produire, conduisant à la perte de jetons. Il existe divers portefeuilles sur lesquels l’Ether peut être stocké, y compris celui offert par Coinbase, dont nous avons discuté plus tôt. D’autres incluent:

  • MyEtherWallet: Il s’agit d’un portefeuille JavaScript Ether open source. Le site permet aux utilisateurs de créer, envoyer et recevoir de l’Ether sans qu’il n’y ait aucun contrôle sur leurs clés privées
  • EthereumWallet: Ce portefeuille crée des adresses Ethereum sur les navigateurs Web des utilisateurs en utilisant JavaScript côté client. Il peut être utilisé sur Windows, Linux et Mac.
  • EthAdress: C’est un portefeuille hors ligne. Avec lui, un portefeuille de papier JavaScript côté-client open Source est généré. Le site crée une paire de clés privées et publiques que les utilisateurs peuvent ensuite imprimer et stocker dans un endroit sûr, afin qu’aucun pirate externe ne puisse obtenir les pièces.

Pourquoi les gens pourraient-ils investir dans Ethereum?

Contrairement à d’autres placements en actions et en obligations, Ether n’a pas de paiements. Il s’agit toutefois d’un excellent véhicule d’investissement pour les investisseurs passifs, car il a connu une croissance considérable année après année. On s’attend à ce que cette croissance demeure stable, car les entreprises investissent dans la monnaie à un rythme impressionnant. C’est sans dire qu’elle a eu sa juste part de fluctuations et de chutes. Évidemment. En fait, il fut un temps où les gens pensaient que Ethereum était révolu comme monnaie. Ce qui me ramène à l’histoire au début de ce chapitre.

En juin 2017, il y avait une rumeur selon laquelle Buterin, le créateur d’Ethereum, était mort dans un accident de voiture. La nouvelle a provoqué une chute brutale du prix de l’Ethereum. Afin de prouver qu’il était bien vivant, Buterin a pris ce selfie avec le hash unique pour un bloc créé ce jour-là, écrit sur un morceau de papier. Comme il est impossible de trouver le hash pour un bloc avant qu’il n’existe, ce morceau de papier était la façon de Buterin de dire: «Regardez, je suis vivant au jour où ce hash a été créé.» Mis à part ce canular, Ethereum a également eu un moment torride en 2017, mais a depuis rebondi.

Considérant qu’il s’agit d’une monnaie Internet, il est conseillé d’être prudent lors de l’investissement. Cependant, je dirais que le potentiel inhérent à l’utilisation des Contrats Intelligents les rend très précieux, en ce sens qu’ils sont susceptibles d’être adoptés par de nombreuses sociétés, car ils réduisent les délais de traitement pour les transactions financières et juridiques, tout en augmentant la capacité de traitement de la société. Il y a eu d’impressionnants projets Ethereum, qui soulignent le potentiel de cette crypto-monnaie. La création de l’Enterprise Ethereum Alliance, plus tôt en 2017, a conduit à une hausse significative de son prix. C’est parce que l’alliance a donné de la popularité à Ethereum au sein du réseau d’affaires, car elle permet le suivi des contrats.

Un projet important autour d’Ethereum est le partenariat entre ConsenSys et Microsoft qui vise à offrir la blockchain Ethereum comme un service où les clients potentiels peuvent avoir un environnement basé sur le cloud pour fonctionner.

Voici quelques-uns des projets entrepris dans le cadre de la fonction d’applications décentralisées d’Ethereum :

  • uPort: Cela offre une solution au problème de la perte de toutes les données stockées sur une seule plateforme. Une personne qui l’utilise serait en mesure de stocker en toute sécurité la plupart, sinon la totalité, de ses données chiffrées sur la blockchain d’Ethereum, sans craindre de les perdre. Les données stockées ici peuvent également être partagées avec n’importe qui, à n’importe quel endroit et à tout moment.
  • Augur: Cette plateforme permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre des actions du résultat d’un événement après une prédiction réussie sur le marché, c’est-à-dire que si vous prédisez une victoire ou une perte correcte, alors vous obtenez une récompense si votre prédiction était correcte (voyez-en plus sur ce sujet dans le chapitre sur Augur).
  • Status: Cette plateforme particulière permettra aux utilisateurs d’avoir accès à diverses applications en cours d’exécution sur le réseau et d’interagir directement avec elles. Cela agit comme WhatsApp messenger car il intègre la structure de messagerie normale et on peut facilement créer et maintenir un profil ou un portefeuille qui peut être utilisé pour accéder au réseau Ethereum. L’objectif de ce type de plateforme est de réduire la barrière à l’entrée sur le réseau Ethereum tout en permettant une sorte d’application décentralisée Ethereum sur un smartphone.
  • WeTrust: Cette plateforme vise à être une sorte de service d’épargne et de crédit en faisant le plus grand usage des Contrats Intelligents. Elle permettra la création d’une association d’épargne et de crédit sur le réseau public Ethereum, et agira comme un compte d’épargne conjoint pour la famille ou les amis dont les fonds peuvent être utilisés en cas d’urgence ou dans tout autre événement qui nécessite une énorme quantité de fonds. Son objectif principal est de créer plus de vie privée et plus de contrôle des données financières.

Ce ne sont là qu’une partie de l’iceberg lorsqu’il s’agit de l’utilisation de Ethereum et des Contrats Intelligents. En fait, on pourrait dire que les Contrats Intelligents sont la prochaine grande tendance, car ils ont une variété d’utilisations et sont mis en œuvre dans divers secteurs. Dans l’assurance, par exemple, ils peuvent être utilisés pour réduire considérablement le temps que prend le processus de réclamations. Les compagnies d’assurance peuvent automatiser les polices d’assurance en les inscrivant dans un Contrat Intelligent. Ils précisent simplement que lorsqu’une certaine condition du Contrat Intelligent est remplie (p. ex. une catastrophe naturelle), le processus de réclamation est déclenché immédiatement.

Un autre exemple est dans l’industrie de l’immobilier où les agences immobilières commencent à transférer des transactions de propriété sur la plateforme d’Ethereum. Ainsi, toutes les informations concernant les transactions effectuées sur une propriété particulière sont enregistrées dans la blockchain, empêchant efficacement la fraude. En même temps, cela accélère le processus de transfert ainsi que les transactions liées à la propriété en question.

Toutefois, une autre application concerne le contenu protégé par le droit d’auteur. Actuellement, il peut être difficile de savoir qui détient un droit d’auteur sur un élément, comme la musique par exemple. Cela affecte également la capacité de distribuer efficacement les redevances à ceux qui ont légalement le droit de les recevoir. En conservant des informations sur le droit d’auteur sur une blockchain et en utilisant un Contrat Intelligent, il serait plus facile de garder une trace de tous les droits de propriété. De cette façon, les redevances sont automatiquement générées et payées chaque fois que le matériel protégé par le droit d’auteur est utilisé à des fins commerciales. Cela se fait en temps réel, et puisque l’information est sur la blockchain, toutes les parties concernées peuvent instantanément refléter cela dans leur comptabilité.

Les possibilités, semble-t-il, sont infinies.

Défis auxquels est confronté Ethereum

Comme toute nouvelle technologie, Ethereum fait face à certains obstacles concernant sa plus large adoption. Voici quelques-uns de ces obstacles:

  • Facilité d’utilisation client: Il est difficile de communiquer ce qu’est exactement Ethereum, en particulier aux personnes qui ne sont pas familières ou confortables avec les termes techniques. En outre, les relations publiques entourant Ethereum n’ont pas été aussi bien développées que c’est le cas avec le Bitcoin, ce qui signifie qu’il y a moins de connaissances du public à ce sujet. Un autre problème est qu’il n’y a pas beaucoup d’informations sur Ethereum, car il n’a été lancé que récemment. Il est également difficile pour les individus de commercer directement dans Ether, car il n’y a pas beaucoup d’échanges majeurs qui le supportent. Enfin, la confiance dans la sécurité du stockage reste un facteur à prendre en compte.
  • Compétition: Un autre grand problème auquel est confrontée l’adoption d’Ethereum est qu’il s’agit d’un défi de convaincre les industries concurrentes d’opérer sur un réseau similaire qui partage des informations de marché concernant leurs produits. Les entreprises craignent de perdre leurs avantages concurrentiels. Un autre aspect difficile est de convaincre les organismes de réglementation que les codes écrits et exploités sur des ordinateurs peuvent effectivement gérer certains aspects des marchés financiers cruciaux sans avoir besoin d’un organisme de réglementation tiers.

Depuis le lancement du réseau Ethereum, il n’y a pas eu une seule application décentralisée développée qui prendrait le monde technique d’assaut, et qui pourrait aider à répondre à certaines de ces préoccupations. D’autre part, même si une application extraordinaire est effectivement développée, les avantages de sa décentralisation sur cette plateforme doivent encore être clarifiés.

L’existence de Bitcoin sur le marché se pose également comme un défi à la croissance de Ethereum, parce que certains de ces échanges font beaucoup d’argent en Bitcoin, donc ils n’ont aucune incitation à soutenir les progrès ultérieurs d’Ether dans le monde de la crypto-monnaie.

            Un autre obstacle auquel est confronté Ethereum, comme avec d’autres crypto-monnaies, serait le fait qu’Ether ne peut pas être préféré contre des monnaies stables et connues et des modalités d’échange comme l’or. Les gens aiment ce qu’ils connaissent. Ainsi, les gens préféreraient encore s’en tenir au «statu quo» et au familier quand il s’agit de la création de richesse et des paiements, plutôt que de risquer tout cela sur cette nouvelle forme de monnaie.

D’autres obstacles à l’utilisation de l’Ethereum sont ses défauts évidents, qui peuvent être réduits à ce qui suit:

  • Les codes appliqués ici sont destinés à faciliter différentes transactions pour s’exécuter sur une seule plateforme. Cela provoque le lag du réseau, étant donné que ces codes sont généralement compliqués, cependant, les développeurs peuvent réduire le temps d’arrêt associé au codage.
  • Il n’y a aucun moyen formel de prouver que les Contrats Intelligents utilisés sur cette application sont réellement exacts, ainsi que le code utilisé sur Ether qui est utilisé pour alimenter le réseau ne peut pas être prouvé correct.
  • Comme nous l’avons vu sous le Bitcoin, il n’existe pas de cadre juridique concernant l’utilisation du réseau Ethereum, puisque les crypto-monnaies sont encore de nouveaux concepts que les autorités de régulation sont encore en train de découvrir.

Il y a beaucoup d’autres risques entourant le réseau Ethereum, comme le fait qu’il n’existe pas depuis longtemps, ce qui signifie que sa fondation est encore à court de fonds. Considérant également que Ethereum a gagné du terrain dans le monde de la crypto-monnaie en raison de malentendus entre les développeurs de Bitcoin, il n’est pas inconcevable que Ethereum pourrait perdre de la croissance une fois que les parties prenantes du Bitcoin arrivent à résoudre leurs problèmes.

En outre, le monde de la crypto-monnaie est toujours en croissance et attire beaucoup d’intérêt de la part des sociétés techniques. Compte tenu du nombre de crypto-monnaies qui ont émergé après Bitcoin, il est évident que le développement de ces monnaies continue de croître. Ainsi, si un développeur arrive avec une meilleure plateforme que Ethereum, il se trouverait dans un environnement d’exploitation difficile, avec un nombre limité d’utilisateurs.

En outre, nous ne pouvons ignorer la possibilité qu’il soit utilisé par les criminels. Il n’existe pas de règles ou de règlements connus qui entourent le développement d’applications décentralisées, ce qui permet aux escrocs d’utiliser cette plateforme pour construire divers stratagèmes pour frauder les investisseurs de leur Ether. Et ainsi ruiner la réputation du réseau.

Enfin, il y a bien sûr la question globale de la sécurité. Il y a eu un hack signalé sur le réseau Ethereum, où le pirate s’est enfui avec 31 millions de dollars d’Ether. De même, si davantage de portefeuilles sont piratés, la confiance des consommateurs dans l’Ether serait perdue, étant donné qu’un mécanisme de stockage entièrement sécurisé et «inattaquable» n’a pas encore été développé.

Tout comme toute innovation dans le monde technique, le réseau Ethereum est certainement confronté à une forte concurrence, puisque le marché des crypto-monnaies est prêt pour de nouveaux développeurs plus compétents qui sont susceptibles de construire des projets impressionnants en utilisant des crypto-monnaies.

Chute attendue

Ces nouveaux développements peuvent conduire à l’un des risques inhérents à toutes les crypto-monnaies, c’est-à-dire la possibilité de l’effondrement d’Ethereum. Cela peut ne jamais se produire, mais c’est un événement possible. Certaines des raisons qui peuvent conduire à cet effondrement comprennent le fait que, comme le réseau Ethereum continue de croître, plus de jetons sous la forme d’Ether seront créés, ce qui signifie que plus de fonds seront retirés au lieu d’être mis de côté afin que les investisseurs puissent les vendre pour financer leurs projets. Ainsi, plus de jetons seront utilisés dans les contrats si le besoin se fait sentir. Si cela continue et moins d’Ether est stocké, alors la valeur diminuera et conduira la plupart des investisseurs à vendre leur Ether alors qu’ils peuvent encore faire un profit.

Deuxièmement, il y a encore des lacunes dans le réseau Ethereum, et si des développeurs incompétents continuent à exécuter des programmes sur le réseau, alors une hausse des prix de l’Ether sera insignifiante et pourrait entraîner sa chute. Depuis que les développeurs du réseau Ethereum ont commencé à se rendre compte des problèmes qui y sont associés, ils sont maintenant prudents avec de nouvelles applications. Cela mène le réseau à être laissé pour compte, alors que de nouveaux développeurs sur le marché apportent des projets qui couvrent les problèmes d’évolutivité, la vie privée, et la sécurité des crypto-monnaies étant échangées et stockées.

Il n’est pas déraisonnable de croire que lorsque les problèmes auxquels est confronté le réseau Ethereum ne peuvent plus être cachés, beaucoup d’utilisateurs pourraient l’abandonner et passer à des options plus fiables et sécurisées. C’est parce que les crypto-monnaies sont en croissance et se développent de manière cohérente, assurant qu’il y aura de meilleures options à l’avenir.

Un autre facteur inquiétant est que les bourses qui permettent le commerce d’Ethereum ne sont pas stables, ce qui peut faire chuter les prix et, par conséquent, la crypto-monnaie peut être vendue à la hâte dans une panique. Une augmentation soudaine du nombre d’utilisateurs peut provoquer des temps d’arrêt dans les échanges, car ils essaient de répondre à l’afflux d’utilisateurs qui sont tous intéressés à acheter ou à vendre des devises. Lorsqu’une plateforme telle qu’un échange rencontre des problèmes avec son système, les utilisateurs ont peur de nouvelles pertes et décident souvent de vendre leurs devises à des prix considérablement plus bas afin de réduire leurs pertes.

Espérance de survie de l’Ethereum

Beaucoup croient que Ethereum n’atteindra jamais les sommets de Bitcoin ou qu’il sera assez fort pour le supprimer de la position qu’il jouit comme la crypto-monnaie numéro un basé sur la capitalisation boursière actuelle. On peut toutefois soutenir qu’Ethereum a tellement plus de potentiel que ce que l’on peut voir actuellement sur le marché des crypto-monnaies. Il est tout à fait clair que Ethereum est adopté à un rythme plus rapide depuis sa création que le Bitcoin ne l’a été. Deux ans seulement après son lancement, des pays ont manifesté de l’intérêt pour la nouvelle monnaie en raison de son caractère unique. La Chine, par exemple, a annoncé son intention de proposer un yuan numérique qui serait basé sur le réseau Ethereum. La Russie a également manifesté son intérêt pour l’adoption de la crypto-monnaie dans ses diverses structures commerciales. La Nouvelle-Zélande a également dévoilé son intention d’inclure Ethereum dans ses échanges de devises numériques. Le Royaume-Uni n’a pas non plus été laissé pour compte, car il envisage d’adopter un nouvel actif numérique qui sera soutenu par l’or et qui parie sur Ethereum ou Bitcoin.

Un tel intérêt des pays et un taux d’intérêt élevé pour Ethereum par les investisseurs suggèrent que cette crypto-monnaie a un avenir prometteur.

Références

Arjun, K. (2017, 26 Mai). Ethereum is Headed For A Big Correction After 38% Price Rally, Say Analysts. Récupéré de https://www.cnbc.com/2017/05/26/Ethereum-price-correction-bitcoin.html

Coppola, F. (Juillet 2016) A Painful Lesson For The Ethereum Community. Récupéré de https://www.forbes.com/sites/francescoppola/2016/07/21/a-painful-lesson-for-the-Ethereum-community/#351d68f5bb24

Gosh R. et coll. Bitcoin or Ethereum? The Million Dollar Question. Récupéré de http://www.economist.com/sites/default/files/carey_business_school_submission.pdf

Medium, ‘A beginner’s guide to Ethereum.’ Extrait de https//medium.com/blockchannel/Ethereum/

Perry, A. (2017, 12 Juin) Ethereum is dropping, here is why. Extrait de https//wealthydaily.com/Ethereum/

Stack Exchange. ‘Ethereum risks.’ Extrait de https//Ethereum.stackexchange.com/

‘The Ethereum project.’ Récupéré de https://www.Ethereum.org/ récupéré

‘Ethereum news.’ Adopté à partir de https://cointelegraph.com/tags/Ethereum/

Chapitre 5: Augur

Si vous comprenez comment les boules de cristal fonctionnent, vous comprendrez Augur, parce que c’est essentiellement ce que c’est. En quelque sorte.  C’est juste un peu plus avancé.

Augur se réfère à une plateforme de marché de prédiction qui est entièrement open-source en plus d’être décentralisé. Il fonde les prévisions sur les résultats des événements futurs sur l’information recueillie auprès de la foule (open-source). Avant d’aller plus loin, voici quelque chose que vous devez comprendre: un marché de prédiction est comme le marché boursier, sauf que vous n’achetez pas d’actions dans une entreprise. Au lieu de cela, vous achetez des «actions» dans le résultat des événements. Par exemple, les Blue Jays se rendront-ils à la Série Mondiale?

Augur est construit sur la technologie Ethereum et fonctionne également en exécutant des contrats intelligents. Le principe utilisé par Augur pour prévoir l’issue des événements est appelé le principe de la «sagesse de la foule», selon lequel les membres de la foule font des prédictions et ces prédictions sont mises en moyenne afin de créer la possibilité la plus réaliste.

Le réseau récompense les prédictions qui sont correctes tandis que celles qui sont incorrectes sont pénalisées comme un moyen de motiver les gens à signaler honnêtement. Augur est donc distincte en tant que crypto-monnaie basée sur sa dépendance à l’Ethereum et sa concentration sur les marchés de prédiction. Augur a pour objectif de transformer les marchés de prédiction et, ce faisant, de modifier la façon dont les gens reçoivent et valorisent la «vérité». La technologie vise à créer des prédictions qui sont plus précises sur la base de l’information qui a été recueillie auprès de grands groupes d’individus plutôt que d’une section d’experts.

Le fondement de sa philosophie, si l’on peut dire que la technologie a des philosophies, est la technologie blockchain. Blockchain, comme vous le savez maintenant, est comme le registre du monde qui archive chaque transaction en crypto-monnaies, et ses opérations se produisent sans aucune autorité centrale pour les contrôler. La nature ouverte d’une blockchain crée une opportunité pour de nombreuses personnes de faire des prédictions dans un marché qui ne contient pas trop de régulateurs. Augur est fondée sur cette idée selon laquelle tout individu est autorisé à lancer ou à devenir une partie de ces marchés de prédiction. Le caractère unique d’Augur est qu’il permet à toutes sortes d’individus de commercer ensemble d’une manière qui n’était pas possible auparavant. En outre, la sagesse de la foule facilite le développement de prédictions qui sont plus précises ainsi que spécifiques, puisque les individus qui participent «misent leur argent où leur paroles vont.»

La façon dont Augur fonctionne est qu’une fois qu’un groupe d’individus fait partie d’un marché de prédiction et place des paris sur un résultat spécifique, Augur paie d’autres individus pour identifier le résultat de l’événement afin de déterminer le résultat. Cependant, le salaire donné par Augur n’est pas fixe. Sur la blockchain d’Augur, il abrite une monnaie distincte – REP. REP est un jeton numérique qui est utilisé pour motiver les individus à être véridiques, parce que si l’individu ne dit pas la vérité, il va perdre de l’argent. Cette crypto-monnaie n’est pas pour acheter et vendre des choses, mais suit plutôt la réputation de l’utilisateur – un individu qui dit souvent la vérité obtient une meilleure réputation. On s’attend à ce que les individus qui parient leurs jetons REP prédisent la vérité, indiquant ainsi qu’ils rapportent les faits comme ils sont. Si un grand nombre de personnes sont d’accord, alors le système Augur rend leurs jetons et de l’argent comptant comme paiement. L’objectif principal est d’aligner les objectifs de toutes les personnes dans une seule direction, d’autant plus que les jetons REP sont liés à de l’argent réel.

Ainsi, par exemple, vous pourriez avoir une prédiction sur si Dunkerque gagnerait le prochain Oscar pour le meilleur film. Cela fonctionnerait comme suit: un marché serait ouvert dans lequel les réponses possibles à la question (oui ou non) sont des «actions» qui coûtent entre 1 cent et 1$. Automatiquement, le prix du oui et du non reflèterait la possibilité pour Dunkerque de remporter l’Oscar du meilleur film. Donc, si une part de «oui, Dunkerque va gagner» coûte 80 cents, alors la probabilité que cela se produise est comprise comme 80 pour cent. Si Dunkerque remporte l’Oscar du meilleur film, ceux qui ont deviné correctement reçoivent alors une récompense monétaire pour leur prédiction.

Contrairement à d’autres crypto-monnaies comme Bitcoin, Augur est unique car il vise à tirer parti de plus d’une technologie blockchain en plus de la monnaie REP qui prend en charge ses opérations, et il se présente donc comme un modèle d’illustration sur la façon dont des projets futurs peuvent tirer parti de la même conception. En tant que premier marché de prédiction open-source et décentralisé, Augur prévoit permettre aux utilisateurs du monde entier de parier sur l’issue d’événements qui se produiront en grande partie afin d’encourager la prévision collective. L’équipe qui a développé cette technologie cherche à utiliser la nature décentralisée des blockchains pour surmonter les défis auxquels les marchés de prédiction ont été confrontés dans le passé. La gestion centralisée est considérée comme un facteur qui a contribué de manière significative à l’échec des marchés de prédiction, en particulier compte tenu de l’influence que les gouvernements mondiaux ont eue dans les efforts d’obturation sur les marchés de prédiction.

Augur est construit sur la blockchain Ethereum et il utilise Ethereum comme un moyen de supprimer l’obligation pour les individus de faire confiance aux contreparties ainsi que de réduire les coûts. En outre, Ethereum renforce la résilience de la plateforme contre les points d’échec centralisés. La garde de l’argent devient automatisée d’une manière qui est similaire à la négociation ou le règlement des fonds par l’utilisation de Contrats Intelligents. Elle est basée sur la conception de la plateforme, qui facilite les opérations avec une confiance minimale. De nombreux appels Ethereum doivent être faits sur la technologie Augur, ce qui peut être un défi. Les appels RPC effectués par un utilisateur peuvent parfois se compter dans les centaines et peuvent donc être les messages qui sont envoyés entre les nœuds Ethereum et l’utilisateur. (RPC se réfère à un protocole qu’un programme peut utiliser pour demander un service à partir d’un programme situé dans un autre ordinateur dans un réseau.) Bien que ces appels ne soient pas facturés, ils prennent de la bande passante ainsi que du temps.

Augur représente une extension du code source de Bitcoin Core et ses fonctionnalités incluent des paris ainsi que des mécanismes consensuels qui sont nécessaires pour un marché de prédiction. Augur partage des similitudes avec Bitcoin pour que la technologie profite de la sécurité et de l’évolutivité que Bitcoin offre. Il existe trois types de jetons (également appelés unités) qu’Augur utilise. Afin de suivre chaque unité, chaque champ d’entrée et de valeur de sortie d’une transaction est suivi d’un champ unitaire. Bien qu’il existe trois types de jetons, l’utilisateur possède une seule clé privée cryptographique. Les adresses d’Augur sont essentiellement des hachages de base-58 des clés publiques cryptographiques de la technologie et sur la base de ce système, l’utilisateur est en mesure d’envoyer des jetons. Différents types de jetons se distinguent des autres en vérifiant le champ de l’unité. Par conséquent, l’utilisateur peut signer les informations de transaction d’un paiement REP de la même manière que l’utilisateur signerait un paiement Bitcoin. Bitcoin est le premier jeton par où les chaînes latérales sont utilisées pour donner à l’utilisateur la permission de transférer un Bitcoin et de créer une transaction sur la blockchain Bitcoin. Le Bitcoin est enfermé dans une adresse et après cela, une transaction est créée sur la blockchain de la plateforme. Il est donc évident que Augur utilise des crypto-monnaies (comme Bitcoin) pour fonctionner, mais fondamentalement, Augur n’est pas une crypto-monnaie en soi.

L’autre type de jeton est les jetons de réputation négociables (REP) mentionnés précédemment. REP se réfère à la fiabilité d’un utilisateur dans la prévision des résultats et représente une source de financement pour Augur. Le troisième type de jeton est celui qui peut être considéré comme seigneuriage et qui s’applique dans les jeux de prédiction qui se produisent dans des contextes à long terme. Le jeton agit comme une couverture pour surmonter les variations de Bitcoin, qui est utilisé pour acheter des actions pour faire des prédictions, bien que, comme on peut le voir ci-dessus, parfois la monnaie interne est utilisée.

L’avenir d’Augur

En mars 2015, l’équipe marketing d’Augur a publié sur YouTube une vidéo intitulée «How a decentralized prediction market works» qui a été racontée par Shooter Jennings, un artiste country qui est aussi un aficionado de la blockchain. Cette vidéo est devenue la vidéo la plus regardée sur les marchés de prédiction dans l’histoire de YouTube et cela a conduit le directeur du marketing d’Augur, Tony Sakich, à inviter toute personne intéressée à créer ou produire une vidéo avec du contenu expliquant à la fois la mécanique et le potentiel des marchés de prédiction en général. Ceci, avec tous les autres partenariats qu’Augur a avec d’autres acteurs comme Bitcoin, va démontrer la volonté et l’ouverture de l’équipe Augur à plus de partenariats à l’avenir.

Dans la période pré-crowdsale, le marketing était un aspect très important d’Augur. Cela est dû au fait qu’Augur a acquis des investisseurs par le biais de la vente de jetons. Cependant, cela a considérablement diminué dans la phase post-crowdsale et de développement. Le temps et les ressources investis dans le marketing sont désormais alloués à d’autres aspects importants du développement et de la mise en œuvre d’Augur. Alors qu’il tente d’encourager les prévisions collectives, Augur vise à encourager ses utilisateurs mondiaux à faire de plus en plus de prédictions sur les résultats des événements futurs. Augur est également désireux d’éduquer le monde sur le pouvoir ainsi que le potentiel des marchés de prédiction, mais cela a été aligné comme des projets futurs plutôt que des dates fixes pour l’équipe Augur.

Augur manipule la plate-forme blockchain Ethereum pour réduire les coûts comme les frais généraux, élimine la nécessité pour les utilisateurs de faire confiance aux contreparties et permet également à la plateforme blockchain de survivre aux points de défaillance centraux. Ceci est réalisé par l’automatisation de la blockchain de la garde du fonds, le commerce et le règlement de fonds via des Contrats Intelligents sur Ethereum. Comme vous vous en souviendrez, les Contrats Intelligents sont le fondement même d’Ethereum et la conception d’Ethereum permet à ces fonctions de se produire avec peu ou très peu de confiance.

La nature décentralisée des blockchains est ce que l’équipe de développement d’Augur vise à manipuler pour éviter les questions qui ont affecté ou tourmenté les marchés de prédiction par le passé. Comme les efforts antérieurs pour éliminer ces problèmes ont fait face à des obstacles par les gouvernements mondiaux et la gestion centralisée de ces marchés de prédiction a été considérée comme un point d’échec, un nouveau modèle était évidemment nécessaire.

En tant que premier marché de prédiction décentralisée open-source, Augur est rare parmi les projets Ethereum et change fondamentalement l’approche conventionnelle des marchés de prédiction centralisés. Il représente également un exemple convaincant de ce à quoi les projets futurs ressembleront, basé sur la façon dont il vise ou a l’intention de tirer parti de multiples technologies blockchain ainsi que d’autres crypto-monnaies comme le Bitcoin pour exécuter ses opérations.

Il est important de garder à l’esprit les implications d’Augur en tant que projet open source. La possibilité de retards est très probable, donc toute date partagée dans une mise à jour Augur est simplement une estimation instruite ou généralisée, pas une date limite avec les résultats promis. En d’autres termes, les gens ne sont pas fiables, et donc les choses peuvent changer parce que Brad se marie et n’a pas eu le temps de contribuer au projet comme il l’avait prévu, ou le monde entier est parti en vacances en même temps. Ces choses peuvent arriver. De par sa nature cependant, il est clair que le développement futur ainsi que les mises à niveau sur les fonctions d’Augur sont imminents.

Il y a quelques fonctionnalités qui n’étaient pas dans la version initiale d’Augur, mais qui peuvent être attendues dans les versions futures, y compris:

  • Une interface utilisateur plus mobile et conviviale (IU).
  • La négociation de canaux d’État.
  • Permettre des marchés qui sont dominés par d’autres devises, par opposition à seulement l’Ether.
  • La Règle de Manipulation de Logarithmique du Score de Marché Sensible à la Liquidité ou LS-LMSR pour atteindre plus de huit marchés de résultats. Il est important de noter que cela était censé être dans la version initiale, mais sur la base du fait qu’elle ne fonctionne pas très efficacement lors de l’utilisation d’un carnet de commandes et la complexité qu’elle ajoute, elle a été supprimée pour le moment.
  • com, Town Crier, ainsi que RealityKeys pour servir de premières options de résolution construites dans l’interface du travail.

Pourquoi les gens pourraient-ils investir dans Augur?

Comme avec les options de placement traditionnelles comme les hedge funds, l’immobilier et les actions, investir dans Augur peut être considéré par certains comme une opportunité intéressante basée sur la nature ouverte et mesurable du produit. Une personne souhaitant rejoindre les marchés de prédiction basés sur la plateforme Augur peut acheter des jetons REP, qui est comme un carburant qui est basé sur Ethereum et qui améliore les opérations sur la plateforme Augur. Semblable à d’autres jetons, il est négociable sur les bourses. Il y a 11 millions de jetons actuellement disponibles et étant donné qu’ils ont un prix beaucoup plus bas par rapport à l’Ether, leur achat a le potentiel de générer des profits pour l’utilisateur. La moitié de tous les frais de négociation sont versés aux utilisateurs qui détiennent des jetons REP en fonction du pourcentage de jetons REP que l’utilisateur a, similaire à recevoir un dividende sur une action. Une façon dont un REP peut être acheté est en trouvant une personne qui a acheté un REP pendant la prévente et faire le transfert à votre propre compte. Il est essentiel de faire preuve de prudence lors de l’achat du REP d’un autre utilisateur, puisque certaines personnes peuvent disparaître avec les fonds envoyés, sans envoyer quoi que ce soit en retour. L’entiercement officiel est donc une méthode recommandable par laquelle faire un achat de jetons REP.

La deuxième méthode par laquelle on peut acheter un REP est en s’inscrivant auprès de gatecoin.com, qui a acheté des REP auprès de nombreux utilisateurs en prévente. Après une vérification sur le site (la sécurité est une priorité dans le cadre de cet échange), on peut y acheter un REP. Les jetons achetés à gatecoin.com ont été échangés contre des REP après le lancement d’Augur.

En juillet 2017, les jetons Augur REP se négociaient encore à Gatecoin OTC (en vente libre) au prix de 18,8 $US. Les investisseurs qui ont acheté des REP pendant la crowdsale d’Augur ont également décidé le prix des jetons REP et les ont mis à la disposition d’autres personnes qui souhaitent les acheter dans un type de marché secondaire. Il s’agit d’une autre approche à l’investissement dans Augur par opposition à l’achat de REP pour s’engager dans les marchés de prédiction.

Les marchés des crypto-actifs sont dominés par la spéculation, puisqu’il n’y a aucune certitude quant au résultat. Cependant, la clarté mathématique concernant les processus réels (monde réel) peut être utilisée pour donner un cadre impressionnant pour l’analyse des investissements.

Pendant la crowdsale d’Augur, 11 millions de jetons REP ont été délivrés aux participants. Un utilisateur qui détient un REP a une voix qui lui permet de négocier sur le marché de prédiction sur Augur, en plus d’avoir droit à la moitié des frais de négociation qui proviendront de ce marché. À cet égard, on peut calculer le rendement REP d’un détenteur en tenant compte d’une mesure appelée «chiffre d’affaires en dollars». Il s’agit du montant de dollars qui sont transigés sur Augur, basé sur l’appareil qui crée des frais pour les utilisateurs ainsi que les rendements des investisseurs. À titre d’exemple, si le chiffre d’affaires d’Augur est d’un milliard de dollars américains en un an, l’hypothèse est que 1% sera la taxe moyenne sur le marché d’Augur et, à ce titre, le dividende que les détenteurs de REP obtiendront est de 1 milliard de dollars x 0,01 x 0,5 million de dollars. Un utilisateur qui détient un REP obtiendrait donc 0,45$ comme dividende, une somme qui est arrivée en divisant les 5 millions de dollars par 11 millions de dollars. Sur la base de cette hypothèse, une personne qui reçoit un jeton REP maintenant, s’attend à recevoir 0,45 $ à la fin de l’année.

Augur représente une meilleure plateforme par rapport à d’autres marchés de prédiction en raison de son réseau décentralisé. Ayant été construite dans la blockchain Ethereum et étant également décentralisée, la plate-forme Augur n’a pas de serveurs centraux et à cet égard, on ne peut l’éteindre. Un individu de n’importe où à travers le monde a la capacité de créer une prédiction avec facilité en utilisant la plateforme d’Augur en posant une question concernant n’importe quel problème. Le créateur du marché est tenu d’offrir au marché un financement préliminaire, ce qui est payant puisqu’il reçoit 50% des frais de négociation perçus au cours de la durée de vie du marché. Étant donné que les utilisateurs fixent des frais dans la plateforme Augur, les frais sont très faibles par rapport aux platesformes qui ont été traditionnellement utilisées dans le trading et les paris.

Une autre illustration des avantages qu’offre un réseau décentralisé est l’aspect des rapports crowdsourced. Les marchés centralisés ont une forte probabilité que des erreurs se produisent (en ce qui concerne les résultats du marché) ou qu’ils soient carrément manipulés, puisqu’une personne souligne les résultats finaux sur le marché. Augur permet à des milliers de personnes de rendre compte des résultats du marché sur la base d’un système unique qui est consensuel et un jeton distinct – le REP. Un utilisateur qui agit en tant que journaliste est autorisé à fournir des rapports sur les événements tous les deux mois et ils sont récompensés avec 50% des frais qui sont dans le système multiplié par le pourcentage de REP qu’ils gagnent.

Les paiements sous Augur sont sûrs et automatisés lorsqu’ils sont stockés dans des Contrats Intelligents, ce qui élimine le risque de contrepartie. En outre, les Contrats Intelligents permettent de faire des paiements rapidement et basés sur des systèmes automatisés pour les commerçants qui ont gagné. L’automatisation des paiements s’étend aux dépôts et au retrait de fonds par l’utilisation de la blockchain. Le risque d’erreur humaine a été éliminé étant donné que l’intervention humaine est inexistante.

Défis auxquels Augur est confronté

Des mesures de sécurité fortes telles que les Contrats Intelligents ont été mises en place pour faire d’Augur une plateforme hautement sécurisée. Cependant, le piratage est toujours une préoccupation majeure étant donné que les opérations sont menées en utilisant la technologie numérique et un pirate peut trouver un moyen d’accéder aux informations personnelles d’un utilisateur. La plateforme Augur elle-même est sécurisée contre le piratage, mais les utilisateurs individuels peuvent devenir victimes d’un hack. Si l’utilisateur qui se fait pirater détient un pourcentage significatif de REP, la plateforme Augur peut être impactée, car un tel utilisateur a le potentiel d’influencer la valeur de la crypto-monnaie s’il déplace des fonds. Un bon exemple est l’incident récent de piratage par une personne inconnue qui a réussi à voler environ 300 000$ US en crypto-monnaie (REP ainsi que Ether). Le pirate a eu accès au téléphone d’un utilisateur nommé Bo Shen qui détient des crypto-monnaies Augur et Ethereum importantes. Il a réussi à reprendre l’adresse e-mail de Shen et a obtenu l’accès aux comptes de crypto-monnaie. Lorsque le pirate a déplacé les fonds que Shen détenait, les prix de négociation pour Augur et Ether ont été considérablement touchés. Le piratage est donc un revers possible et alors qu’il est surtout une menace pour les utilisateurs individuels, la valeur de la crypto-monnaie que l’utilisateur piraté détient peut avoir un impact négatif sur la plateforme Augur.

Il y a peu de risque que Augur s’effondre, sur la base des garanties que la technologie a et de sa nature décentralisée, ce qui réduit l’intervention potentielle des gouvernements mondiaux, comme cela a été le cas dans certains marchés de prédiction centralisés dans le passé. Cela ne veut pas dire, cependant, que cela ne peut jamais arriver. Bien sûr, il y a une possibilité d’effondrement comme avec toute autre crypto-monnaie, et des préoccupations existent concernant l’effondrement potentiel de la plateforme, mais jusqu’à présent, ce ne sont que des suppositions qui n’ont pas été établies avec des faits. Compte tenu de l’investissement important que la plateforme a fait sur les compétences techniques et les tests qui ont été réalisés pour assurer sa durabilité, les investisseurs potentiels peuvent avoir un certain degré de confiance dans le système.

Références

Augur (2017). Get rewarded for your knowledge and insight. Récupéré de https://Augur.net/

Brukhman J. (2016). A sane model for pricing Augur REP tokens. Coin Fund. Extrait de https://blog.coinfund.io/a-sane-model-for-pricing-Augur-rep-tokens-32dbd9db5f6

Cade Metz, Forget Bitcoin. The Blockchain Could Reveal What’s True Today And Tomorrow. Extrait de https://www.wired.com/2017/03/forget-bitcoin-blockchain-reveal-whats-true-today-tomorrow/

Cimpanu C. (2016). Hacker Steals $300,000 from Major Cryptocurrency Investor. Bleeping Computer. Récupéré de https://www.bleepingcomputer.com/news/security/hacker-steals-300-000-from-major-cryptocurrency-investor/

Cruz, K. (2015, 27 avril). Augur Answers Tough Questions with its Blockchain-based Prediction Markets récupéré de https://bitcoinmagazine.com/articles/augur-answers-tough-questions-blockchain-based-prediction-markets-1430163902/

Krug J. et Peterson J. (2016). Augur: a Decentralized, Open-Source Platform for Prediction Markets. Brave New Coin. Récupéré de https://bravenewcoin.com/assets/Whitepapers/Augur-A-Decentralized-Open-Source-Platform-for-Prediction-Markets.pdf

Chapitre 6: Ripple

Aimeriez-vous voir votre investissement bondir de 3 800% d’ici six mois? Un sacré rêve, non? Dites ça aux gars qui viennent de voir ça arriver avec Ripple, la crypto-monnaie la mieux nommée en ce qui me concerne. Simple, peu ringard et plutôt ludique, j’adore le nom Ripple. Comme il s’avère, il y a de meilleures raisons d’aimer la crypto-monnaie elle-même. Mais d’abord, revenons en arrière et racontons son histoire, d’accord?

Ripple est une monnaie numérique, une technologie qui fonctionne à la fois comme une crypto-monnaie et comme un réseau de paiement numérique pour les transactions financières. Ripple peut être décrit en termes simples comme un système de paiement en temps réel. Il s’agit d’une plateforme ou d’un système de paiement distribué et open source dont l’objectif principal est de permettre aux gens de se libérer des jardins clos des réseaux financiers, comme les cartes de crédit et les institutions financières traditionnelles, par exemple. Ces institutions restreignent l’accès avec des frais et des délais de traitement.

Comment cela fonctionne-t-il?

 Ripple, sorti en 2012 et cofondé par Jed McCaleb et Chris Larsen, est plus connu pour son protocole de paiement numérique que pour son rôle de crypto-monnaie. Il fonctionne sur un open-source et une plateforme décentralisée peer-to-peer qui permet un transfert en douceur de l’argent sous n’importe quelle forme. Cependant, malgré l’existence de monnaies numériques telles que Bitcoin et Ethereum, Ripple se distingue toujours par certaines de ses propres caractéristiques uniques. Ces caractéristiques comprennent le fait qu’il dispose de capacités décentralisées de facilitation des échanges.

La plateforme décentralisée fonctionne de telle sorte qu’il y ait plusieurs fournisseurs de paiement sur le système. Par exemple, Mike est un client Justcoin et son solde Justcoin est stocké sur le réseau Ripple aux côtés de Nancy et Bruce qui ont des soldes Bitsmap. Mike veut acheter de Nancy, mais Nancy n’est pas intéressée par le Justcoin de Mike et ne veut donc pas s’enregistrer avec Justcoin simplement pour retirer son argent. Bruce fait beaucoup d’affaires avec d’autres clients Justcoin et ne dirait pas non à des Justcoin. Bruce donne l’autorisation au système de transférer automatiquement une partie du solde Bitsmap de Bruce sur le compte de Nancy en échange des Justcoin de Mike. Il sert de système d’échange pour les deux fournisseurs de paiement différents et il peut facturer des frais minimes pour ce service. Ce type de plateforme de paiement décentralisée existait sur le jeton Ethereum, et il existe maintenant sur le réseau Ripple.

La principale différence entre Bitcoin et Ripple est que Bitcoin a été le premier à mettre en œuvre avec succès la crypto-monnaie peer-to-peer, alors que Ripple était à l’origine un système de paiement, un échange de devises et un réseau de transferts de fonds. Au fil du temps, il a construit son réseau pour inclure sa propre monnaie appelée Ripples.

Comme vous vous en souvenez peut-être dans le premier chapitre, Ripple est en fait plus ancien que Bitcoin, puisque le projet a été mis en œuvre par Ryan Fugger en 2004, tandis que Bitcoin a été lancé par Satoshi Nakamoto en janvier 2009. Cependant, il s’agissait simplement d’un réseau de paiement et d’un échange distribué. Ce n’est qu’en février 2013 que la devise a été lancée par OpenCoin, Inc., une société créée par Jed McCaleb et Chris Larson afin de faire avancer le concept de Ripple. OpenCoin est devenu plus tard Ripple Labs Inc.

La monnaie à elle seule est devenue un succès et par conséquent, dans la première année de son lancement, Ripple avait une capitalisation boursière de 2 510 981 BTC.

En outre, Bitcoin est créé par l’extraction par les utilisateurs, tandis que les créateurs de Ripple ont créé 100 milliards de Ripples dès le début. Sur les 100 milliards de Ripples, 20 milliards ont été retenus par les créateurs, tandis que les 80 autres milliards ont été donnés à Ripples Labs, qui a conservé 25 milliards et distribué 55 milliards des 80 milliards à des organisations caritatives, des utilisateurs et des partenaires stratégiques. En conséquence de son processus de création, Bitcoin prend plus de temps à autoriser que Ripple, dont les transactions sont presque instantanées. Toutefois, les transactions Ripple sont considérées comme des IOU, ce qui n’est pas différent des systèmes bancaires conventionnels. Cela signifie essentiellement que les paiements se font par le transfert de dettes (IOU).

Pour acheter ou vendre le Bitcoin, il faut utiliser des échanges centralisés qui pourraient s’arrêter (rappelez-vous Mt. Gox, que j’ai mentionné plus tôt?) tandis que Ripple est un échange distribué où l’on doit acheter ou vendre le Ripple sur son propre réseau sécurisé. Dans le cas où un échange direct entre deux devises n’existe pas à un moment donné, la propre crypto-monnaie de Ripple, appelée XRP, est utilisée comme monnaie de pont. Sa mécanique est en fait assez similaire à la technologie blockchain du Bitcoin. Cette crypto-monnaie, XRP, est en croissance exponentielle et a actuellement la troisième plus grande capitalisation boursière parmi les crypto-monnaies, avec Bitcoin et Ethereum ayant la plus grande et la deuxième plus grande respectivement. Ripple suit également les informations de toute nature, et il peut suivre les soldes de compte d’une monnaie existante, tandis que Bitcoin ne suit que le mouvement de Bitcoin. Les transactions de Ripple sont gratuites, ou presque. C’est-à-dire que Ripple facture des frais pour ses transactions, mais les frais facturés ne vont pas dans les poches de quiconque parce qu’ils sont détruits à la fin de la transaction. Que cela signifie-t-il?

Eh bien, les transactions Ripple ont un coût, comme avec n’importe quelle solution. Le coût est destiné à lutter contre les faux comptes en rendant trop cher pour les spammeurs d’inonder la plateforme avec des transactions qui rendraient le grand livre, ou la blockchain, ingérable et ralentirait le processus de compensation. Pour protéger le registre XRP contre le spam et les attaques par déni de service, chaque transaction doit détruire une petite quantité de XRP. Ce coût de transaction est conçu pour augmenter avec la charge sur le réseau, ce qui rend très coûteux de surcharger délibérément ou par inadvertance le réseau. Chaque transaction doit spécifier combien de XRP détruire pour payer le coût de la transaction. En d’autres termes, alors qu’il y a des frais de transaction, Ripple ne recueille pas vraiment les frais de la façon dont PayPal, les banques et les cartes de crédit ne l’exigent. Au contraire, une petite partie d’un Ripple (équivalente à 1/1000e d’un cent) est détruite à chaque transaction, plutôt que conservée. La déduction protège à la fois le système et réduit l’offre, ce qui entraîne une hausse de son évaluation.

L’équipe de Ripple a conçu un système de paiement comme les blockchains de crypto-monnaie normales qui traite ses transactions à l’aide d’un grand livre partagé. Ce réseau est très efficace, car il réduit le temps et le coût de compensation en permettant aux actifs de se déplacer directement, librement et instantanément. Grâce à la technologie du grand livre distribué, Ripple croit que le coût des transactions pour les paiements commerciaux et les envois de fonds au détail diminuera jusqu’à 60%. Un autre grand avantage pour Ripple est qu’il fonctionne avec n’importe quelle taille de paiement et peut être utilisé pour les transactions transfrontalières.

L’avenir de Ripple

L’invention et l’application des crypto-monnaies ont marqué un tournant dans l’histoire des systèmes de paiement mondiaux. Il a jeté les bases d’un système de paiement basé sur le protocole Internet (IP). Les systèmes de paiement mondiaux existants ont été construits sur les rails désuets de l’ère pré-internet. Maintenant, Ripple transfert de l’argent dans le monde entier en utilisant le réseau de paiement fédéré et IP, ce qui signifie que n’importe qui peut envoyer de l’argent n’importe où dans le monde à moindre coût, instantanément, et dans presque n’importe quelle monnaie. Alors que les virements bancaires internationaux prennent souvent environ deux jours à traiter, ce n’est qu’une question de secondes pour effectuer une transaction ou un transfert de fonds avec Ripple, qui capitalise sur la célèbre philosophie du «petit monde».

Le prix de Ripple a tendance à être à la hausse et devrait continuer à le faire une fois qu’il obtient la reconnaissance des banques plus traditionnelles comme un moyen de fonds et de transfert d’actifs ainsi que de change. Il y a quelques années, personne n’aurait pensé que Bitcoin deviendrait pratiquement courant, largement accepté et utilisé. Une fois que Ripple gagnera en popularité, ses prix vont monter en flèche comme cela a déjà été la tendance avec Ripple et d’autres crypto-monnaies. Cela pourrait prendre jusqu’à cinq ans ou plus et, dans l’intervalle, le prix de Ripple continuera de fluctuer et de rester volatile.

Plus de 60 institutions à travers le monde ont adopté Ripple comme moyen de financement et de transfert d’actifs. Il s’agit notamment de: UBS, UniCredit, Banque Royale du Canada (RBC), Santander et bien d’autres. Les transactions transfrontalières sont le plus grand argument de vente pour Ripple. La Banque nationale d’Abu Dhabi est la banque la plus récente à l’adopter spécifiquement pour les transactions transfrontalières comme les fonds et les transferts d’actifs. De plus en plus d’entreprises se rendent compte que Ripple peut les aider à gagner en efficacité dans le règlement des fonds.

L’équipe de Ripple continue d’affecter du temps et des ressources à l’amélioration du réseau et à l’accroissement de sa présence mondiale en renforçant ses partenariats avec les institutions mondiales. Un groupe de banques japonaises a adopté cette technologie et prévoit de l’employer à l’échelle commerciale d’ici la fin de 2017. Cela signifie qu’environ 40% des banques commerciales au Japon seront en quelque sorte liées au protocole Ripple. En outre, en 2018, Bank of America Merrill Lynch (BAML), Royal Bank of Scotland (RBS) et d’autres entreprises mondiales envisagent d’adopter Ripple pour les paiements transfrontaliers pour leurs clients commerciaux et de détail. Ainsi, il semble que même les gens qui n’ont pas la moindre idée de ce que la blockchain est va bientôt se retrouver à utiliser des plateformes construites sur la technologie. N’êtes-vous pas heureux de lire ce livre et d’avoir une longueur d’avance?

Avec seulement cinq ans d’expérience en tant que joueur dans l’entreprise, il est difficile d’ignorer la magnifique ascension de Ripple parmi les crypto-monnaies. En partant du principe que Ripple s’en tient à la voie d’autres monnaies à succès comme Bitcoin et Ethereum, son prix continuera probablement de monter en flèche.

Investir dans la monnaie

Les monnaies numériques en sont encore à leur stade de croissance précoce et tout comme le marché boursier (et comme on l’a dit des autres cryptos discutées), la technique d’investissement est assez simple: acheter bas, vendre haut. Cela signifie que beaucoup de gens qui s’enrichissent ou tirent beaucoup de profits sont ceux qui achètent des actions avec un grand potentiel auprès d’entreprises avec une base solide et continuent à détenir ces actions à travers des périodes de volatilité torride.

Il y a deux façons de faire un achat de XRP: les achats institutionnels pour les banques et autres fournisseurs de paiement, et les achats individuels où les particuliers peuvent acheter la monnaie en utilisant d’autres crypto-monnaies ou en utilisant la monnaie fiduciaire comme le dollar. Cela peut être fait par le biais d’échanges comme Kraken, CoinBase, BitStamp, Gatehub, etc. Après l’achat, vous pouvez stocker le Ripple XRP sur un portefeuille en ligne comme Gatehub.

Les critiques ont fait valoir que les banques et d’autres institutions de paiement avec lesquelles Ripple a forgé des partenariats, sont seulement intéressées à utiliser le logiciel Ripple et n’ont pas l’intention d’utiliser le XRP. Cela signifierait donc que le XRP ne pourra jamais vraiment gagner beaucoup de valeur. À long terme, Ripple ressemble à un trade à forte probabilité basé sur sa tendance et le fait qu’un tout petit peu de Ripple est détruit dans chaque transaction – ce qui augmente la valeur d’un Ripple alors que le nombre de transactions augmente.

Pourquoi les gens pourraient-ils investir dans Ripple?

La valeur de Ripple en tant que crypto-monnaie a considérablement augmenté au cours des dernières années. Lorsqu’il est comparé à différentes catégories d’actifs tels que les actions, l’immobilier et le capital-investissement, Ripple est une option supplémentaire à considérer. L’une des raisons qui font de Ripple un investissement intéressant par rapport à d’autres investissements potentiels est le coût d’investissement moins élevé. Tout ce qu’il faut faire, c’est investir et attendre le bon moment pour effectuer un échange. C’est différent de ce qui se passe avec d’autres types d’investissements. Avec l’immobilier par exemple, il y a beaucoup de coûts additionnels qui peuvent venir avec l’entretien de la propriété. Investir dans des hedge funds vient également avec des coûts élevés et très grands dépôts d’investissement minimum, en particulier quand il s’agit de frais associés. Bill Robertson, un gestionnaire sur Covestor, une plateforme de gestion de placements en ligne qui permet aux gens de refléter les trades réels des investisseurs individuels ou professionnels prospères, a également mis en garde contre le coût croissant d’investir dans les hedge funds. Il a dit qu’en raison de la forte demande d’investissement institutionnel dans l’industrie, il y a eu un doublement des frais de fonds de couverture ces derniers temps.

Contrairement à d’autres investissements, l’investissement Ripple ne nécessite pas de nombreuses procédures juridiques, puisque les gouvernements ne le contrôlent pas. D’autres investissements tels que les investissements immobiliers sont généralement réglementés et nécessitent l’intervention d’un avocat. L’absence de cerceaux juridiques rend Ripple plus facile à investir.

L’investissement passif par rapport à l’investissement actif

Les investisseurs avertis effectuent habituellement beaucoup de recherches avant de décider d’acheter ou non une action d’une entreprise. Ils doivent tenir compte de nombreuses variables et sélectionner celles qui répondent le mieux à leurs besoins. Les mêmes considérations s’appliquent lorsque l’on cherche à investir dans Ripple. Les investisseurs doivent tenir compte des risques qui sont présents avec l’investissement actif et passif. Contrairement aux investissements où l’effondrement et la montée d’un actif peuvent prendre des années, l’effondrement de Ripple pourrait prendre quelques semaines, voire quelques jours, étant donné la nature des crypto-monnaies.

Bien que la valeur de la monnaie ait augmenté, il est probablement préférable d’adopter une stratégie d’investissement active sur cette devise particulière étant donné l’offre importante détenue par plusieurs parties. En sept semaines de 2017, la devise a connu une baisse de 57% de sa valeur, passant de 0,42 dollar le 17 mai à 0,18 dollar le 5 juillet. Avant l’effondrement, la monnaie avait augmenté de 70%, ce qui en faisait la troisième plus grande crypto-monnaie. Notez que Ripple possède 60% du XRP et ont la capacité de manipuler la monnaie à leur goût. À l’heure actuelle, la monnaie se porte bien, mais que faire s’ils décident d’inonder le marché avec XRP bon marché?

Dans un rapport des fondateurs de Ripple, les utilisateurs ont été découragés d’investir dans la monnaie. Leurs mots exacts étaient: Les bourses privées et les fournisseurs de liquidités peuvent choisir de détenir des XRP supplémentaires pour le trading. Ripple (la société) ne fait pas la promotion de XRP comme un investissement spéculatif. Cela pourrait, bien sûr, être juste un avertissement pour couvrir leurs arrières d’un point de vue juridique, mais ils auraient également pu le dire sur la base de quelque chose qu’ils savent et que vous ne savez pas. Il peut donc s’avérer être un grand risque d’investir dans la monnaie sur le long terme par rapport à court terme.

Défis auxquels fait face Ripple

L’un des principaux obstacles de Ripple en tant que monnaie est qu’il ne s’agit pas d’une blockchain ouverte, ce qui empêche les individus d’avoir un accès complet au réseau Ripple. La plupart des autres crypto-monnaies dont nous avons discuté, comme Ethereum et Bitcoin entre autres, utilisent des blockchains ouvertes. Avec Ripple, cependant, la blockchain est généralement fermée. Vous devez d’abord établir des lignes de confiance avec les autres parties et ils doivent vous accepter comme une personne digne de confiance avant qu’ils permettent des transactions. Ce processus signifie donc que vous ne pouvez effectuer une transaction qu’avec un nombre limité de personnes, seulement les personnes que vous considérez dignes de confiance et vice versa. Considérant que la plupart des gens qui utilisent la monnaie sont des banques, ils n’ont généralement aucune raison d’accepter des individus.

            Les Ripples sont conçus de telle sorte qu’ils absorbent les actifs du monde réel et les envoient au réseau Ripple. Ce processus d’envoi des actifs au réseau s’appelle l’émission. Après le transfert des actifs à la blockchain Ripple, les banques transiqueront ces émissions avec des tiers tout en utilisant les faibles coûts de transaction présents sur la blockchain. Ces émissions ont une valeur réelle et dans le cas où un fraudeur crée une émission fausse, les gens sur le réseau la traiteront comme réelle. L’existence d’une fausse émission pourrait entraîner un effondrement du réseau et une perte de confiance dans le système.

L’existence d’émissions avec l’utilisation de la devise la rend principalement adaptée aux transactions d’entreprise à entreprise (B2B). Cela peut empêcher la monnaie de devenir populaire puisque les gens de tous les jours ne peuvent pas traiter avec elle librement et peuvent donc opter pour des alternatives plus appropriées.   

Un autre défi qui se pose à Ripple est qu’il existe des doutes quant à la capacité de la monnaie à répondre aux besoins des institutions financières mondiales alors qu’elle est dans son état actuel. Avec la permission du développeur Bitcoin, Peter Todd, un groupe secret de consultation de registres distribués R3CEV, a fait un rapport qui a soulevé des questions sur la viabilité de la transaction de la monnaie.

Bien que le rapport ait fait l’éloge de Ripple Lab, il y a eu des  zones où le R3CEV a soulevé des inquiétudes par rapport à la technologie open source offerte par la compagnie. Le rapport indique que dans un scénario où plus de 20% des nœuds réseau de Ripple ne parviennent pas à s’entendre, il y aurait une division efficace du registre du système. Selon le rapport, ce qui était le plus troublant, c’est que, compte tenu de la décentralisation de la technologie, il y a de fortes chances que Ripple ne porte pas de changement substantiel au cadre de règlement centralisé existant. Le rapport indique que le modèle centralisé que possède le réseau Ripple ne parvient pas à éliminer la nécessité d’un tiers de confiance; au lieu de cela, il crée un nouveau type de tiers. En outre, R3CEV a déclaré que l’utilisation de jetons cryptographiques par l’intermédiaire d’algorithmes de consensus est efficace pour créer un «désalignement incitatif» entre les institutions et Ripple Labs, ce qui le place en contradiction avec les nœuds qui sont actifs sur le réseau Ripple.

L’autre problème brièvement mentionné plus tôt et encore dans leur rapport est que Ripple est toujours le plus grand détenteur de XRP avec une part de 60%. L’entreprise considère qu’il s’agit d’une technique permettant d’éviter le spam qui peut dissuader les transactions. Toutefois, à un moment où de nombreuses transactions ont lieu en même temps, la charge du serveur est augmentée, ce qui réduit la vitesse de transaction. Des vitesses de transaction plus lentes affectent généralement les utilisateurs car elles augmentent le coût de la transaction et la quantité de XRP requise. Ce problème de Ripple possédant 60% de XRP peut décourager d’investir dans la monnaie car ils contrôlent le marché, et peuvent décider quand ajuster la valeur de la crypto-monnaie. 

D’autres observateurs ont également souligné que Ripple a des vulnérabilités en raison de sa nature ouverte. Certains chercheurs de l’Université Purdue ont mené une étude sur la vulnérabilité de la monnaie et ont établi que puisque le noyau du réseau Ripple restait liquide, il était ouvert aux attaques. La liquidité dans le réseau laisse certains nœuds au sein du réseau ouverts aux attaques, ce qui peut paralyser l’accès aux fonds de certains des utilisateurs. Selon l’étude, environ 50 000 portefeuilles pourraient être paralysés immédiatement en cas d’attaque.

Comme avec les autres crypto-monnaies discutées, il y a une chance que la monnaie Ripple puisse s’effondrer en raison de sa blockchain limitée. Les gens sont réticents à utiliser le système, car il ne peut pas accueillir tout le monde. Toutefois, il ne s’agit que d’une supposition et il ne faut pas s’y fier pour prendre des décisions. Comme avec toute chose, il est préférable d’obtenir autant de faits que possible avant de prendre une décision définitive. La crypto-monnaie s’est bien comportée sur les marchés et s’est hissée à la troisième place, derrière les principales crypto-monnaies, Bitcoin et Ethereum.

Références

Investopedia (2017, 14 juin). Ripple Is Up 3800%: Should You Be Buying? Extrait de investopedia.com: http://www.investopedia.com/news/ripple-38000-should-you-be-buying/

Richter, W. (2017, 12 juin). Beware of collapsing cryptocurrencies. Extrait de businessinsider.com: http://www.businessinsider.com/bitcoin-price-Ethereum-collapsing-cryptocurrencies-2017-7?IR=T

Schuster, B. (2017, 8 mai). Ripple – Why You Shouldn’t Invest (and Not Because It’s a Scam). Récupéré de hivergent.com: http://hivergent.com/you-shouldn’t-invest-in-ripple-and-not-because-its-a-scam/

Pilkington, N. (2017, 25 juin). The next big thing? Extrait de themarketmogul.com: http://themarketmogul.com/ripple-investments/

Reiff, N. (2017, 26 juin). What is the biggest threat to cryptocurrency. Extrait de investopedia.com: http://www.investopedia.com/news/what-biggest-security-threat-ripple-cryptocurrency/

Wolff, E. (2017, 30 juillet). How to buy Ripple (XRP) in 3 Simple Steps – A Beginner’s Guide. Extrait de 99Bitcoin.com: https://99Bitcoin.com/how-to-buy-ripple-xrp-in-3-simple-steps-a-beginners-guide/

Chapitre 7: Dash

Sauf si vous êtes Darth Vader ou vous faites du chocolat, vous ne devriez probablement pas nommer votre produit Dark quoi que ce soit. Notre prochaine crypto-monnaie – Dash – l’appris de la manière dure.

Cette crypto-monnaie a été introduite sur le marché le 18 janvier 2014 sous le titre XCoin. Son nom a ensuite été changé et elle a commencée à être appelée DarkCoin en Février de cette année. Cela était probablement destiné à refléter le fait que l’objectif principal de cette crypto-monnaie était de restaurer la vie privée dans les transactions, un aspect que beaucoup estimaient que d’autres crypto-monnaies avaient perdu. Mais bientôt, il est devenu associé au dark web et DarkCoin a dû changer son nom à nouveau pour lui permettre de se distancier des tendances criminelles de la toile. Ainsi, le 25 Mars 2015, il est devenu officiellement connu sous le nom Digital Cash, alias Dash.

Différence par rapport aux autres devises

Cette crypto-monnaie particulière utilise un algorithme de hachage enchaîné qui est connu sous le nom X11, ce qui le rend différent de ses homologues comme Bitcoin et Litecoin qui utilisent l’algorithme SHA-256. Simplement, l’avantage d’utiliser cet algorithme est le fait qu’il permet l’exploitation en utilisant à la fois les GPU et les processeurs.

L’algorithme X11 possède une fonctionnalité connue sous le nom de service InstantX. Cette fonctionnalité permet à une personne de verrouiller ses entrées à des transactions particulières et de vérifier ces transactions par consensus. La transaction ne peut échouer que si le consensus n’est pas atteint. Lorsque la transaction échoue, elle remonte au processus standard. La fonctionnalité InstantX permet à Dash de résoudre les longues attentes qui surgissent lorsque vous essayez de doubler les dépenses, ce qui le distingue de la crypto-monnaie numéro un à l’heure actuelle, Bitcoin.

Étant donné que l’objectif principal est de restaurer la vie privée, Dash utilise DarkSend comme une méthode de protection de la vie privée dans les transactions. Darksend utilise des Masternodes qui sont similaires aux culbuteurs utilisés sur Bitcoin. Qu’est-ce qu’un culbuteur? Voici une explication utile avec l’aimable autorisation de Wikipédia:

Un tumbler de crypto-monnaie, ou un service de mélange de crypto-monnaie, est un service offert pour mélanger des fonds de crypto-monnaie potentiellement identifiables ou «corrompus» avec d’autres, avec l’intention de confondre la piste de retour à la source originale du fonds.

Pour Dash, le Masternode fournit ce service, de sorte que toutes les transactions effectuées sont généralement envoyées aux Masternodes. Pour des entrées similaires, elles sont toutes mises en une seule transaction accompagnée de de diverses transactions sortantes. Ce processus peut être répété quelques fois pour augmenter l’obscurité des transactions.

Comment cela fonctionne-t-il?

La base de Dash, comme toutes les autres crypto-monnaies, est la blockchain. Il s’agit d’un registre décentralisé de toutes les transactions qui ont eu lieu sur une certaine période de temps. La sécurité de cette blockchain est améliorée par un mécanisme de consensus connu sous le nom de «Proof of Work» (POW). Une fois que les extracteurs ont réussi à résoudre le problème mathématique posé et que le réseau vérifie que le problème est correctement résolu, un nouveau bloc est ajouté à la blockchain existante et l’individu gagne de la monnaie Dash.

Il existe trois produits uniques associés à la crypto-monnaie Dash. Ces produits comprennent:

  • InstantSend: Il s’agit d’un service qui facilite les transactions instantanées ou immédiates. Il fonctionne en verrouillant les entrées appartenant à une transaction spécifique, puis en vérifiant ces entrées par consensus dans le réseau Masternode.

Les différentes transactions et blocs qui sont contradictoires sont rejetés. Lorsque le consensus nécessaire pour la vérification ne peut être atteint, la transaction peut également être validée par une confirmation standard par bloc, c’est-à-dire le processus standard. Ce produit, comme mentionné précédemment, permet d’économiser le temps consacré à la confirmation des transactions à double dépense.

  • PrivateSend: C’est le nouveau nom de DarkSend, mentionné ci-dessus. Il s’agit d’une forme de service de mélange de pièces qui est basé sur CoinJoin, mais avec plusieurs modifications. Certaines des modifications comprennent l’utilisation de Masternodes au lieu d’un seul site Web pour le consensus, et l’enchaînement. Cela se fait en mélangeant avec plusieurs Masternodes, en résistant au pré-mélange et au mélange des pièces de monnaie et en permettant seulement d’accepter certaines dénominations comme 0.1 DASH, 10 DASH. Il permet également des transactions en mode passif et le maximum autorisé pour une seule transaction PrivateSend est de 1000 DASH.

Ses caractéristiques s’améliorent continuellement avec la répétition constante de ses processus, ce qui applique une méthode plus avancée de pré-mélange des dénominations qui sont intégrées dans le portefeuille d’un utilisateur individuel. L’implémentation PrivateSend a également permis au Masternodes de soumettre des transactions à l’aide d’un code réseau spécial connu sous le nom de DSTX qui permet une confidentialité supplémentaire pour les utilisateurs.

Dans sa dernière implémentation, PrivateSend combine des entrées identiques de différents utilisateurs en une seule transaction, ce qui lui permet de restaurer la confidentialité des transactions. Étant donné que l’entrée des transactions est identique, les transactions ne peuvent pas être directement retracées, ce qui rend les flux de fonds peu clairs. Il garantit également que les pièces restent de la même valeur car il permet aux pièces de la même dénomination de se mélanger avec d’autres portefeuilles.

  • Masternodes: Dash utilise un réseau à deux niveaux, contrairement à Bitcoin qui utilise un réseau à un seul niveau, où toutes les transactions sont effectuées sur le réseau par les extracteurs. L’application d’un réseau à deux niveaux par Dash permet des fonctions particulières, telles que la création d’une nouvelle blockchain par les extracteurs dans le premier niveau. Le deuxième niveau du réseau est composé de Masternodes qui exécutent InstantSend, PrivateSend, et les fonctions de gouvernance.

Ces Masternodes ont généralement besoin de 1000 DASH afin d’éviter toute attaque Sybil. Il s’agit d’une attaque où les identités d’un réseau peer-to-peer sont forgées et utilisées pour obtenir une influence majoritaire sur le réseau. Les DASH 1000 peuvent être dépensés à tout moment; une fois qu’ils sont dépensés cependant, les Masternodes seront supprimés de ce réseau particulier.

Étant donné que les Masternodes facilitent les fonctions réseau importantes, la récompense de bloc est généralement divisée entre l’extracteur et le Masternode, chacun obtenant 45% de la récompense de bloc. Les 10% qui restent sont utilisés pour financer le système du «Trésor».

Qu’est-ce qui le rend unique?

Dash se distingue par la première organisation autonome décentralisée alimentée par un système anti-Sybil. La gouvernance décentralisée par la Blockchain (DGBB), communément appelée «système de trésorerie ou système budgétaire», est un moyen de parvenir à un consensus sur un projet de changement de réseau et de financement du développement de l’écosystème Dash. Comme mentionné précédemment, le système de trésorerie reçoit 10% des récompenses afin qu’il puisse financer des projets qui seront bénéfiques pour l’avenir de Dash. Les fonds de ce système sont utilisés pour ajouter au groupe de travail et augmenter le nombre de développeurs. Il finance également la participation à des conférences et des intégrations avec les grandes plateformes d’échange et les développeurs d’API.

Chaque opérateur Masternode ne peut voter qu’une seule fois lorsqu’il vote pour des propositions de projet. Les propositions sont admissibles au financement après avoir suivi un processus particulier. Si le nombre de propositions de projets conformes au processus est supérieur aux fonds disponibles, les propositions ayant le plus grand nombre de votes seront payées.

Les utilisateurs peuvent interagir avec les soumissionnaires de proposition par le biais des forums officiels du site Web Dash (dash.org). Ces forums permettent aux soumissionnaires de fournir plusieurs ébauches, qui sont ensuite présentées et examinées pour le soutien de la communauté avant qu’elles ne soient finalement soumises sur le réseau pour un vote. Après avoir obtenu suffisamment de soutien, le réseau est réglé pour libérer automatiquement les fonds requis pendant le super bloc suivant, qui est généralement après un mois.

Le système de financement a connu une croissance considérable des revenus depuis sa création en 2015, alors qu’il n’a pu fournir que 14 000 dollars US par mois en financement. À l’heure actuelle, il s’est considérablement développé et est maintenant en mesure de verser 650 000 dollars US par mois pour différents projets. Cela a eu un impact positif où d’autres développements réalisés dans le cadre de projets ont pu augmenter la valeur de la monnaie, augmentant ainsi le montant du financement fourni par le système de recettes en place.

Bourses qui permettent le trading de Dash

Considérant que Dash est une crypto-monnaie relativement nouvelle qui n’est pas largement utilisée comme Bitcoin ou Ethereum, il y a très peu d’échanges qui permettent son commerce. Voici quelques-unes des plateformes qui existent:

  • Kraken: Cet échange a été fondé en 2011, et est l’un des plus grands échanges traitant de diverses monnaies numériques comme Monero, Ethereum, Bitcoin, Litecoin, jetons REP, etc. Il permet des transactions en dollars américains, euros, dollars canadiens, yens japonais, et livres britanniques. L’avantage de l’utilisation de cet échange est qu’il est sécurisé, avec des frais de transaction bas, de bons taux de change, et un bon soutien de l’utilisateur. Cependant, les problèmes associés à son utilisation comprennent des méthodes de paiement limitées. En outre, il n’est pas accommodant pour les nouveaux utilisateurs en raison de sa technicité.
  • Shapeshift: Il s’agit d’un autre échange populaire et il prend en charge diverses crypto-monnaies comme Zcash, Monero, Ethereum, Bitcoin, Dogecoin, etc. Il offre un environnement propice pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas s’inscrire ou créer des comptes ou utiliser des plateformes qui détiennent leur argent. Il permet des transactions instantanées et directes. Cependant, il manque de flexibilité, de telle sorte qu’il ne permet pas aux utilisateurs d’acheter des crypto-monnaies avec de l’argent fiat, seulement par l’échange de Dash pour d’autres crypto-monnaies. Contrairement à Kraken, il est facile à utiliser pour les débutants, rapide, et à un prix raisonnable avec un bon nombre de cryptos à choisir.

Portefeuilles Dash

Tout comme les autres crypto-monnaies, Dash est stocké dans des portefeuilles qui permettent aux propriétaires de Dash de recevoir, stocker et envoyer des Dash. Ils sont généralement simples à utiliser et les paiements peuvent être envoyés à partir des portefeuilles en utilisant la fonction Dash appelé PrivateSend, discutée ci-dessus. Les options disponibles incluent:

  • Portefeuille officiel Dash: Il s’agit du portefeuille Dash professionnel qui contient la blockchain complète et est généralement considéré comme un nœud complet sur le réseau. Quand il démarre, il faut un certain temps pour le synchroniser avec la blockchain avant qu’il puisse être utilisé. Il permet le pré-mélange des pièces de monnaie, la protection de la vie privée, les transactions instantanées, l’intégration de Masternode, le soutien automatique, et le vote ou les propositions budgétaires. Il est disponible sur PC, Mac et Linux.
  • Portefeuilles tiers: Ce sont des portefeuilles qui sont généralement stockés par un tiers sur un serveur distant. Cela permet un accès facile à l’information de n’importe où, quel que soit l’appareil informatique utilisé. Les portefeuilles de tiers sont généralement sûrs, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas être piratés. Encore une fois, soyez prudents.

Voici quelques-uns des portefeuilles tiers qui peuvent être utilisés pour stocker la crypto-monnaie Dash: 

  • Exodus: Portefeuille multi-devises avec interface facile à utiliser, il permet le stockage de plusieurs monnaies numériques et laisse place à une organisation facile et au calcul de l’épargne des utilisateurs, à l’aide d’un graphique à secteurs. Il dispose également d’un échange intégré qui permet aux utilisateurs de négocier instantanément les devises prises en charge. Exodus dispose également d’un assistant de sauvegarde qui permet à l’utilisateur de garder son portefeuille sûr et prêt à l’emploi plus tard. Cette plateforme est partiellement open source.
  • Jaxx: Développé par Kryptokit, il permet le commerce entre Ether, Dash, Litecoin et Bitcoin et autres monnaies numériques. Sur cette plateforme, les fonds de l’utilisateur ne sont pas détenus par le portefeuille, il offre le modèle de sécurité côté client qui a des clés privées qui sont hébergées localement et jamais envoyées à des serveurs. La conception de ce portefeuille permet des expériences utilisateur simples et attrayantes. Jaxx utilise des normes qui garantissent que dans le cas où le portefeuille s’effondre ou cesse d’exister, les clés puissent être importées dans un autre service. Il protège la vie privée, car les utilisateurs ne sont pas tenus de saisir des informations personnelles comme leurs adresses e-mail. L’objectif principal des développeurs de portefeuille est de donner au portefeuille une opération à écran unique qui permet à toutes les fonctions du portefeuille de travailler sur un seul écran. L’utilisateur n’a pas à passer d’un écran à l’autre pour obtenir l’adresse de portefeuille nécessaire ou pour essayer de trouver le code QR approprié. Il permet également l’appariement entre les appareils, c’est-à-dire Mobile, Desktop et Extension grâce à la numérisation d’un jeton d’appariement.

Il ya aussi des portefeuilles matériels disponibles qui sont des portefeuilles de sécurité hors ligne non conservés sur un ordinateur, un site Web ou un serveur. Les portefeuilles matériels fonctionnent généralement avec le logiciel de portefeuille sur l’ordinateur de l’utilisateur en gérant la génération des clés privées, le stockage des clés générées et la signature de toutes les transactions qui se produisent. Voici quelques-uns des portefeuilles matériels disponibles qui prennent en charge le stockage de Dash:

  • Keepkey: Disponible sur Amazon, il est utilisé pour sécuriser différentes crypto-monnaies telles que Bitcoin, Dash, Ethereum, Litecoin, Dogecoin et Namecoin. Il garantit que ces actifs sont sûrs et ne peuvent pas être trafiqués par des voleurs ou des pirates. Le portefeuille génère une clé privée grâce à son générateur de nombres aléatoires, combiné avec le caractère aléatoire supplémentaire fourni par des ordinateurs individuels. Après avoir généré la clé privée, l’utilisateur est autorisé à écrire le back-up de la KeepKey, qui est généralement sous la forme d’une phrase de récupération de douze mots. Cela ne se fait qu’une seule fois. La clé privée est ensuite stockée dans le portefeuille qui est protégé par un NIP. Cela la rend inutilisable si elle tombe entre de mauvaises mains. Lorsqu’il s’agit de transactions, chaque transaction pour les devises quittant l’appareil doit être approuvée manuellement à l’aide du bouton de confirmation. Cela permet également l’échange de devises numériques directement sur l’appareil, à l’aide de la plateforme Shapeshift. Si le KeepKey est perdu ou volé, il peut être récupéré sans compromettre les clés privées en aucune façon. Il est également protégé contre les logiciels malveillants et les virus. Il peut fonctionner sur Android, Linux, PC et Mac.
  • Ledger Nano S: Ce portefeuille assure la sécurité des clés privées et les opérations sensibles ne sont jamais exposées, car il est toujours verrouillé par un code PIN. Les transactions en cours ne peuvent pas être altérées, car elles sont vérifiées à l’écran en appuyant sur un bouton physique. À l’aide de ce portefeuille, une personne propriétaire de Dash peut recevoir et envoyer des paiements, vérifier ses comptes et gérer différentes adresses pour chaque devise à partir du même appareil. Un autre avantage de l’utilisation de ce portefeuille est qu’il prend en charge la norme FIDO Universal Second Factor, qui facilite le processus d’authentification sur divers services en ligne compatibles comme Dashlane, Gmail, GitHub, ou même Dropbox.
  • Trezor: Ce portefeuille se présente comme le portefeuille matériel original le plus sécurisé. Avec Trezor, un logiciel supplémentaire n’est pas nécessaire car il prend en charge la monnaie Dash, tout comme Bitcoin. Cela signifie que Dash peut être ajouté à partir du menu à déroulement sur le coin supérieur gauche du portefeuille, et il peut accueillir d’autres crypto-monnaies telles que Zcash, Ether et Bitcoin. Les monnaies peuvent être facilement différenciées, car chacune d’entre elles a une adresse unique.

Pourquoi les gens pourraient-ils investir dans Dash?

Dash pourrait offrir ce que les investisseurs ont recherché dans diverses crypto-monnaies et projets associés afin de plonger dans l’investissement dans la crypto-monnaie. Pourquoi dis-je cela? L’une des principales raisons pour lesquelles les gens envisagent d’investir dans Dash est qu’il fournit un plus grand degré d’anonymat à l’utilisateur tout au long de la transaction par rapport à d’autres crypto-monnaies. Cela présente Dash comme un changement majeur dans le monde des crypto-monnaies. À en juger par le nombre d’investisseurs en monnaie traditionnelle qui font de grands efforts pour cacher leur identité derrière les sociétés écrans, cela peut être une alternative séduisante.

Une autre force associée à Dash est son Masternode à deux niveaux qui lui permet d’inclure des innovations que d’autres crypto-monnaies ne peuvent pas adopter ou développer actuellement. Ces innovations comprennent; InstantSend, PrivateSend et son système de trésorerie.

Le fait que le développeur est devenu public avec le produit crée un sentiment de confiance visant les investisseurs sophistiqués. Cela aura certainement un impact sur le fonctionnement des marchés des crypto-monnaies.  Un soutien accru peut être obtenu pour les projets légitimes, car la confiance mutuelle continue d’être favorisée.

Le développeur et créateur de la monnaie a un bilan louable quand il s’agit de réaliser avec succès des améliorations à l’espace crypto entourant Dash. En outre, l’équipe Dash fournit des informations cohérentes et régulières sur les aspects techniques du produit. Les informations fournies sont généralement relayées en termes simples pour ceux qui sont moins connaisseurs.

Un autre développement positif est l’annonce récente d’un partenariat avec Wall of Coins qui permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre Dash dans des banques telles que Bank of America, Chase, et Wells Fargo, y compris les sociétés de services financiers comme Western Union et MoneyGram. Sur la plateforme Wall of Coins, les utilisateurs peuvent acheter Dash en espèces ou vendre Dash contre de l’argent. Les clients sont invités à déposer de l’argent à une institution financière locale à partir du site Web et après une courte période de temps, ils recevront directement leur Dash dans leur portefeuille logiciel préféré.

Les personnes qui utilisent Dash, appelée la communauté Dash, sont prêtes à travailler main dans la main pour en faire un meilleur produit. Les suggestions sont encouragées au sein des plateformes afin d’améliorer ses capacités et ses utilisations. Pris ensemble, ces facteurs contribuent à instiller la confiance dans l’avenir de la monnaie.

Défis auxquels est confronté Dash

L’image de marque de Dash constitue un obstacle au commerce et/ou à son adoption généralisée par le marché. La plupart des commerçants se méfient à ce sujet et sont moins enclins à l’accepter, en raison du fait qu’il a été initialement associé à des activités illégales du dark web, comme mentionné au début. Il en résulte que la marque Dash se retrouve dans un marché de niche plutôt que dans le grand public.

Il y a eu des préoccupations que l’utilisation de Masternodes pourrait en faire une cible facile pour les pirates et que cela paralyserait la crypto-monnaie d’une manière que personne ne peut prédire. Jusqu’à présent, cela ne s’est pas produit, mais la possibilité existe. De même, il y a des réserves dans de nombreux milieux que les innovations technologiques proposées autour de la monnaie ne sont pas nécessairement une innovation, mais une simple amélioration par rapport aux idées existantes de crypto-monnaies, et il ne faut donc pas juger de son potentiel sur ce point seul. Le produit et ses avantages devraient certainement être testés par plus de gens et devraient fournir plus de transparence quant à la qualité des procédures d’essai, s’ils veulent apaiser les craintes.

Dash n’est pas aussi populaire que ses autres homologues, et le volume des échanges est certainement plus faible. Sa technologie est également un peu nouvelle pour la plupart des investisseurs en crypto-monnaie. Il est donc difficile de prévoir sa trajectoire possible ou ses perspectives d’avenir.

Y a-t-il un risque d’effondrement de Dash?

Plutôt que d’être une raison de célébrer, la montée soudaine de Dash à une telle importance parmi les autres crypto-monnaies a rendu les investisseurs un peu sceptiques dans le commerce de la monnaie. Je suppose que c’est une question de «Si cela semble trop beau pour être vrai …». Les critiques soulignent que cette hausse soudaine pourrait juste être un hype, et même si elle peut ne pas planter immédiatement, ce sera tôt ou tard. Reste à savoir si cela est vrai ou non.

Contrairement à la plupart des crypto-monnaies, Dash est contrôlée de manière centralisée. Cela signifie simplement que les développeurs contrôlent les systèmes de gouvernance et utilisent les Masternodes pour voter leurs propres projets. Cela peut les amener à agir dans leur propre intérêt et à négliger l’avenir de la monnaie.

Un autre aspect est que la quantité de Dash échangée n’a pas changé de façon significative, et elle reste entre 1 500-2 500. Le modèle d’échange est généralement plat, bien que sa valeur augmente. Dépeignant essentiellement le mouvement de Dash plutôt que de nouveaux investissements dans Dash.

Le résumé de ceci est qu’il est difficile de souligner des indicateurs clairs démontrant un crash éminent dans Dash. Il s’agit encore d’une nouvelle monnaie et sa tendance sur le marché n’a pas été surveillée sur une période suffisamment importante pour faire des hypothèses éclairées. Donc, le jury est toujours incertain à savoir si elle va s’effondrer ou survivre et prospérer comme une crypto-monnaie.

Références

Dash (2015, 3 avril). ‘DarkCoin is now Dash.’ Récupéré de https://www.dash.org/

Dashtalk (2016, 15 juin). ‘Self-sustainable Decentralized Governance by blockchain.’ Récupéré de https://dashtalk.org/

Eobot. ‘What is Dash and Dash mining.’ Récupéré de https://www.eobot.com/

La Fintech. ‘Dash: a superior digital money alternative to Bitcoin.’ Récupéré de http://www.fintech.finance/01-news/dash-a-superior-digital-money-alternative-to-bitcoin/

Fintekneeks.‘Decentralized retirement plan.’ Récupéré de https://steemit.com/

Higgins, S. (2017, 2 mars).The $45-Dollar Question: What’s Going On With the Price of Dash? Récupéré de https://www.coindesk.com/the-45-dollar-question-dash-whats-going-on/

Kharif, O. (2017, 8 mars). Investors Who Missed Bitcoin Rally Go for Dash, Ether, Monero. Récupéré de https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-03-08/investors-who-missed-bitcoin-rally-go-for-dash-Ether-monero

Memoria, F. (mai 2017). ‘Dash enters the Billion Dollar Cryptocurrency Club.’ Récupéré de https://cryptocoinsnews.com/

 Reddit. ‘Dash is digital currency.’ Extrait de https/www.reddit.com/

Chapitre 8: Conclusion

Les crypto-monnaies ont réalisé des gains significatifs au cours de la dernière décennie. Bien que leurs débuts n’aient pas été particulièrement encourageants, il est clair que leur avenir est quelque chose à prendre au sérieux. La question est de savoir si vous devriez sauter dans le train maintenant, ou attendre qu’elles deviennent des moyens d’échange légalement obligatoires et qu’elles aient complètement remplacé l’argent tel que nous le connaissons aujourd’hui?

Malgré la résistance initiale pendant de nombreux trimestres, les crypto-monnaies, en particulier le Bitcoin, sont apparues non seulement comme d’autres moyens de paiement, mais la technologie derrière eux est exploitée pour une utilisation de nombreuses façons différentes. Les technologies Blockchain et Contrats Intelligents facilitent toutes sortes de transactions. Les transferts de fonds ont été facilités, sont plus rapides et moins coûteux, ce qui a permis aux institutions qui considéraient traditionnellement ces technologies comme des concurrents de les adopter. Les marchés de prévision ont été stimulés et le secteur bancaire considère maintenant Ripple plus comme un outil qu’un rival du secteur.

Bien qu’il reste des réserves au sujet de l’un des éléments les plus fondamentaux des crypto-monnaies – l’absence de réglementation de l’État – beaucoup d’acteurs dans les mondes financier et des affaires voient ces monnaies numériques comme la «monnaie de l’avenir». Ce point de vue est partagé par de nombreux investisseurs individuels et institutionnels ainsi que par des analystes financiers.

J’ai mis à nu ce que ces monnaies numériques mettent sur la table et quels sont leurs défis actuels (et potentiels). Il est évident que les crypto-monnaies ont le potentiel de changer le paysage économique mondial, et malgré les défis qui leur sont attachés, de nombreux indicateurs indiquent l’adoption généralisée de la technologie blockchain à l’avenir.

Alors, devriez-vous sauter dans l’aventure et investir dans les crypto-monnaies immédiatement? Devriez-vous attendre et voir comment les choses se passent? Ce sont des questions auxquelles vous seul pouvez répondre avec des recherches et des conseils supplémentaires. Cependant, si, en fait, vous décidiez de vous impliquer, comment devriez-vous vous y prendre? Cette dernière question est relativement facile à répondre car je vous ai fourni une mine d’informations sur les différentes façons d’investir dans les crypto-monnaies.

Il est vrai que tout le monde a un seuil de risque différent, mais pour la plupart des gens, l’information est le facteur critique qui détermine si une décision est un risque éclairé ou téméraire. J’espère que les renseignements que je vous ai fournis dans ce livre feront progresser votre enquête et vous permettront d’avoir des discussions significatives. Des discussions qui, nous l’espérons, vous mèneront sur la voie de la réussite financière dans les années à venir.

…100 euros investis en bitcoins en 2009 rapportent aujourd’hui plus de 100 millions d’euros….

This post is also available in: Anglais

%s